Chain Reaction Cycles
Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (8) - Connectés (1) ]
 
Aragon - Essai du LAPIERRE Zesty
 
Par Heretic, le 08/03/2008.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 9922 fois.
 
 
 
Distance : 35 kms
Dénivelé : 900 m+
Vit. moyenne : 12 km/h
Tps total : 05:00:00
Tps roulage : 03:00:00
Participants : Heretic, Legège .
 
Niveau :    Sportif
 
Physique :
Technique :
Paysages :
Fun :
  Moyennes sur 2 note(s).
 
 
- Aperçus - Traces -
 
 
 
Fichiers disponibles :
- Fichier trace REELLE :  Charger ce fichier     Situer sur VTTrack
 
 
- Compte-rendu -
 
 
Journée test du zesty 314 en Aragon...
La journée test d'un gros vélo de DH (cf le côté obscur de la force) aurait-elle laissé des traces ? Toujours est-il qu'une envie soudaine de plus de débattement se fait étrangement sentir... Complètement satisfait de mon actuel EVO2 SL, je me décide à lorgner du côté des tout nouveaux Zesty de Mr Lapierre. Leur look me plaît bien, les prix sont certes relativement élevés mais compte-tenu d'un équipement comme souvent plus que correct, cela reste abordable en regard de certaines marques plus "exotiques".
Contact est pris chez Fun Sports Cycles qui dispose précisément d'un Zesty 314 en démo. Il ne faut pas plus d'un mail et d'un coup de fil pour se voir réserver le bestiau pour toute la journée de samedi... Franchement sympas au téléphone, les gens de Fun ! Aragon semble tout indiqué pour faire des tests assez complets, le panel de chemins variés permettra de tester la machine sur du roulant, du cassant, en descente, en montée, bref dans presque tous les régimes auxquels sont soumis nos destriers dans la région.
Ce samedi matin me rappelle un peu les matins de noël quand j'étais gosse ! Pressé d'en découdre, je charge l'ami Gégé et son Kona pour un covoite jusqu'à Aragon, après une étape chez fun sports pour récupérer le LP. L'accueil est 3 étoiles, je donne mon Evo2 en caution, on me monte les pédales (je croyais m'en débrouiller, mais non : bravo pour le sens du service), on adapte les amortos à mon poids, et je me décide à conserver la petite potence en place (60mm),
"Aragon ?" me dit-on... "Hum ça va être plutôt roulant alors, on va laisser les amortos assez durs..."
"Attends j'explique : j'ai récupéré la trace de fonf, vous connaissez fonf ?" Acquiessement... "Donc on va tester en vrai !"
Sourires. Et on m'enlève un peu de pression dans les amortos.
Même pas un chèque de caution et nous voilà partis vers notre centre-test !
Donc, le Zesty de prêt est le 314, soit le bas de gamme, mais l'équipement est quand même correct : 140 mm de débattement devant et derrière assurés par une Fox RL et un float R. Le système Horst Link jouant en PPV, pas la peine à priori d'avoir un amorto trop chérot genre RP23, puisqu'il ne devrait pas y avoir d'excès de pompage. Les freins sont des ORO K18 180/160, shifters LX, dérailleur avant LX, arrière XT shadow 11/34, et les roues (le gros bémol de cette version) sont un mix de moyeu Deore et de jante mavic XM317, le tout est tube-type. La monte est généreuse : Maxxis Ignitor 2.35 à l'avant et (drôle de choix) un python à l'arrière. Le pédalier quant à lui est également le bas de gamme de chez Shimano. Voilà !
La robe du 314 est gris perle, c'est sobre presque trop discret.

1ers tours de roue...

Le sentier botanique et son faux plat montant accueille les premiers tours de roue du Zesty. Première impression : la position est nickel malgré des réglages sommaires. Par contre, j'ai la fâcheuse impression de chevaucher un TR ou un vélo de crosseux : un vrai bout de bois. Deux ou trois petits pif-pafs me font apprécier la facilité de placement puis après une belle épingle courte à gauche, ça se met à grimper sérieusement. Qui plus est c'est un poil cassant de quoi apprécier une excellente motricité, aussi bonne que celle de l'evo2, magré une rigidité abusive de l'ensemble.
Lorsque ça bascule, ce superbe sentier offre de quoi lâcher les watts en sécurité, une ou deux petites bosses, le Zesty est un vrai plaisir : la stabilité est remarquable, comme sur un rail ! Les petites fautes de pilotage sont pardonnées sans peine, l'ensemble est paradoxalement stable et bien réactif !
Gégé fait office de mécano et dégonfle généreusement amorto et fourche après que je me sois fait sévèrement secouer la pulpe dans le pierrier en bas du botanique. Le comportement devient plus agréable, l'arrière est plus moëlleux et réagit nettement mieux sur les petits chocs. L'avant me semble toujours très ferme. Re-dègonflage dans le joli sentier au nord-ouest d'Aragon.
Grosse séance de jardinage pour rejoindre le ruisseau de Trapel en contrebas, l'occasion d'essayer le portage et de rayer un peu le vernis (des tibias). Sur les courts portages, ça va, en revanche difficile de prendre l'engin confortablement sur lépaule : l'amorto placé en plein milieu du triangle avant empêche d'y passer le bras, bref sur les longs portages (en plus du surpoids), ça doit s'avérer pénible...
Peu importe, ce vélo est surtout fait pour rouler ! Dans la jolie montée qui mène sur les côteaux ouest de Fraysses, notamment dans le tout début bien pentu je peux tester la stabilité en coup-de-cul sérieux : motricité au top, stabilité (encore) et surtout pas de déléstage de l'avant malgré le fort pourcentage.
Seulement une petite douzaine de kilomètres suffisent à comprendre que le Zesty est bien né !
Un bon petit casse-dalle (Gérard en engloutira 2, le Dawg consomme plus que le Zesty ;-)) plus tard et nous attaquons le superbe sentier en sous-bois tortillard qui devient joueur lorsque la pente s'inverse doucement ! Pif-pafs à gogo, petits sauts et déjà le panorama sur Fraysses annonce la fin de ce très bel épisode.

Un vrai single joueur et quelques passages techniques...

Un peu de piste plus loin, c'est maintenant LE clou de la rando : "Combe petite" s'offre à nous dans sa meilleure version : sèche. On baisse les selles et c'est parti. Rapide séance photo sur une petite bosse, et zou, j'essaie de suivre Gégé. Etonnamment j'y parviens à peu près, même s'il n'attaquait pas, je me sens nettement plus en sécurité qu'avec l'Evo2, surtout niveau prise d'angle et stabilité. Je me surprends sur certaines sorties de virages, à relancer hyper facilement : le LP semble bondir en sortie de courbe, là où habituellement il faut s'employer à relancer fort pour reprendre de la vitesse !
Arrivés en bas de ma plus rapide "Combe-petite", c'est la grosse grosse banane ! Quel pied, la descente fût 100% plaisir dans un sentiment de sécurité inhabituel pour moi quand je lâche un peu les freins. Question freins d'ailleurs : rien à dire, ça freine bien, mais ce n'est pas une surprise, je suis déjà content de mes ORO en 160 alors là, avec 180 devant, c'est un poil mieux.
Le Zesty ne me semble toutefois pas encore totalement bien balancé : toujours cette sensation de fermeté su l'avant, alors que l'arrière est parfait : en témoigne le joint qui sert de témoin et qui a atteint le (presque) bout du plongeur.

Maintenant, on va rouler juste pour le plaisir...

Allez, j'arrête un peu de penser au destrier maintenant que je l'ai bien en mains, et nous faisons la jolie boucle offroad de Fonf, sans cette arrière-pensée jusque là omni-présente qui me faisait plus me concentrer sur le vélo et les sensations que sur le parcours.
Un gros moment de bonheur que cette boucle qui part sud-est d'Aragon en un sentier technique magnifique, qui sent bon la garrigue. Le bonheur est plein, et la cascade de passages techniques finit de nous ramener sur le bas du ruisseau de Valouvières. J'apprécie toutefois le confort et la manabilité de ma monture et nous en bavons un peu sur le retour qui monte, avec un bon vent d'ouest dans les narines. Le Zesty s'affranchit d'une ligne de pierrier sans encombre et nous dévalons un dernier petit pentu, tout en contre-bracage pour moi, avant de rallier le parking, fin du test !
Mouarf, j'ai du mal à l'idée de rendre ce super jouet avant l'heure dite... soit en accord avec Fun : 17h00.


"Dis donc Gérard, un petit botanique pour se finir ?"

Vous connaissez Legège aussi bien que moi, pas besoin de le prier, mais pour ce tour d'honneur, dégonflage de la 140RL pour finalement la tomber à 55 PSI, soit entre 3 et 4 bars ! Sic ! Y aura bientôt plus dans les pneus que dans la fourche !!!! Et encore une fois ça change la donne, ce coup-ci la fourche réagit sur les tout petits chocs, je retrouve les mêmes sensations qu'avec l'EVO2 - en neuf - et nous rembarquons pour un tour de manège.
Gros coup de nez à droite, pifs-pafs, petite pont, épingle à gauche, ça monte dru (et bien), et là, cette fois lâchage de watts pour finir le botanique au taquet avec (enfin) des réglages corrects. Du tout bon, le bike est toujours sur ses rails, ça tient le pavé (où le gravier plutôt) dans une agréable maniabilité, c'est un peu comme dans un rêve : tout s'enchaîne merveilleusement bien, les fautes pardonnées les doigts dans le nez et les coups de génie mis à profit illico. Ce bike me ravit, d'autant qu'il s'est laissé découvrir petit à petit, au gré des réglages pneumatiques...
Le pierrier final est, cette fois, franchi sans encombre, même pas mal !

C'est fini ! Déjà ? Sniiffffff...

Les meilleures choses ont une fin, je le touche du doigt. Déjà il est l'heure de repartir vers Carcassonne rendre le jouet à son heureux propriétaire.
"Alors ?"
"Nickel" dis-je, que dire de plus ? Le premier mot qui vient c'est "Stabilité" ou "Comme sur un rail"... le reste : du tout bon.
Allez, je fais simple, et en plus d'une superbe journée passée en binôme avec Gégé (les copains excuseront à coup sûr mon égoïsme sur ce coup, j'avais besoin d'intimité pour apprécier le Zesty :-)),voici brut de pommes mes plus et moins sur le Zesty 314 :

les plus
- 1/ stabilité,
- 2/ prise en mains aisée,
- 3/ maniabilité,
- 4/ sécurité (ça freine, ça tient sur le single),
- 5/ motricité excellente (au moins équivalente à l'Evo2),
- 6/ géométrie bluffante (malgré les gros angles, pas de cabrage intempestif en montée),
- 7/ poids de l'engin à peine pénalisant...
- 8/ Rien à voir avec le Zesty, mais le Maxxis Ignitor est absolument excellent d'accroche !!! Un très bon pneu en montage AV en conditions sèches.

les moins
- 1/ stabilité, pas de surprise, comportement presque aseptisé : trop sécurisant,
- 2/ look du 314 trop discret,
- 3/ roues (moyeux deore) et blocages rapides énervants à serrer/déserrer,
- 3/ réglages pneumatiques étonnament bas (rodage fourche pas fini ?),
- 4/ mon Evo2 semble désuet, madame va pas aimer ;-),


Je finis par un gros remerciement à l'équipe de Fun Sports Cycles qui m'a permis d'effectuer cet essai en mode "all inclusive", toute la journée durant ! Je ne les connaissais pas mais tout ceci semble sérieux, ça fleure bon le bouclard de confiance :-)
 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (17)    Haut de page
Le bestiau avant son test...  (2)
Le botanique, en montée, résultat concluant !  (0)
Soleil, Aragon, Zesty : un nouveau cocktail énergisant !  (1)
A la relance  (0)
A l'entrée de Combe petite.  (0)
Le vélo incite à envoyer en toute sécurité !  (0)
O quand Gégé s'en charge, ça a tout de suite une autre gueule ;-)  (0)
Magnifique Offroad de Fonf !!  (0)
Des pins, ru romarin, des thyms et des singles de feu ! What Else ?  (0)
Legège a apprécié la bouclette spéciale !  (0)
Un joli creux !  (0)
A coeur joie ! Quel panard ce bike !  (2)
Le destrier  (0)
le cintre est trop large !!!  (0)
Sur le retour... Ca passe trop vite les bons moments ;-)  (0)
Gérard, heureux de découvrir ce sentier...  (0)
Autrement dit : démerde-toi en cas de panne de réacteur :-)  (2)
 
pub
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 Manuman
 Le 29/09/2008 à 18h35.
Au risque de passer pour un "niant niant" lol. quelqu'un peut me dire ou commence le "sentier botanique"? Je n'habite pas tres loin des villages cités mais......merci d'avance
 FONF31
 Le 24/03/2008 à 10h42.
Bon va falloir que j'aille redonner un coup de GPS, car effectivement le sentier n'est peut-être plus très marqué.
Les points de repère: une fois engagé surle single montant après la montée sur route dans Aragon (passage devant le resto)il faut rester impérativement rester sur la trace de gauche. Il y a l'ancien sentier qui plonge à droite (trop tentant), mais maintenant il y a un parc à moutons, donc impossible de passer.
Si vous êtes bien restés à gauche, le single débouche rapidement sur une piste large (et ventée!).Rouler jusqu'à apercevoir le batiment transfo électrique.Là, il y a un chemin qui plonge à droite en longeant une vigne sur 50m. Attention, le sentier part de suite à gauche avant la fin de la vigne, ne pas aller tout droit.Suivre ce single peu marqué sur 800m environ,et là vous tombez sur une trace bien pentue en dévers qui plonge à droite.Suivre le sentier qui zigzague 500m dans la forêt (assez fun) jusqu'au ruisseau.Passage à guet, vous tombez dans un champ. La sortie du champ est au bout à droite, vous êtes sur le goudron.
 Heretic
 Le 24/03/2008 à 10h09.
Argh ! Exact, je ne l'ai pas signalé ici, mais c'est écrit dans le CR : la trace n'est pas nickel et nous avons bien jardiné pour franchir le cours d'eau !!!
Par contre on n'a pas vu de berger allemand ?! Fil, j'espère que tu t'en remettras vite ! Vraiment désolé de ce qui t'est arrivé :-(
 
 Le 23/03/2008 à 18h49.
petite mésaventure en suivant la trace dimanche dernier lors du passage en portage je n'ai pas trouvé le passage, j'ai donc suivi un chemin un peu avant qui devait me permettre de traverser le cours d'eau, c'était sans compter sur un berger allemand qui m'attendait, résultat sortie finie aux urgences de castelnaudary et 3 points de suture à la cuisse, pas de bol!
 2000d+
 Le 20/03/2008 à 16h02.
c'est un peu pareil avec les femmes!!! le plus triste c'est de se dire maintenant que tu changera de monture que dans trois ans!;))) le rapport avec les femmes??? ok dehors!
 Heretic
 Le 20/03/2008 à 15h01.
J'y pense en relisant ça aujourd'hui : fallait pas me laisser essayer... J'ai craqué vite fait, je suis faible en fait :-)
 patroc10
 Le 12/03/2008 à 19h58.
Essai du bike sur bike. Tu n'es pas mal comme essayeur, on retrouve pas mal d'imprssion communes. C'est un essai comparatif entre 4 ou 5 vélos de cette catégorie et il sort premier. Si ces tests ont quelque valeur.
 Heretic
 Le 10/03/2008 à 11h48.
Même avis que Woody, mais pas sur le même bike ;-) Honnêtement j'ai bien aimé la potence courte, sur mon actuel je suis en 100, c'est trop long, j'y suis trop couché, notamment quand ça descend... Sur le Zesty ça rend le tout plus confortable en position, plus maniable, et pas de cabrage intempestif.
 woody
 Le 10/03/2008 à 11h17.
Salut pbazza,
Juste pour info : sur le 575, je suis passé d'une 90 à une 70, et je n'y ai vu que du positif. Plus maniable, mais pas plus de tendance à cabrer etc. Avant ça, j'avais une 110 carrément inadaptée et camionesque...
 pbazza
 Le 10/03/2008 à 11h09.
Laurent, visiblement conquis par le Zesty alors ? quel effet la potence en 60mm ? pas trop génant en montée ? Ya plus qu'à sortir le chéquier alors. Merci pour le CR toujours aussi complet et agréable à lire
 Heretic
 Le 09/03/2008 à 16h55.
Plus personne à convaincre, c'était exact ! Mais compte tenu de la reprise décevante proposée pour mon EVO2... Ca me fait sortir un peu plus que je ne l'imaginais pour un 514. Le 314 est trop juste à mon goût, question roues (moyeux deore) et j'aime pas trop la déco (même si c'est secondaire). En tout cas, déjà le 314 est hyper agréable à piloter.
A suivre... ;-)
 olivtt
 Le 09/03/2008 à 16h29.
Y a plus qu'une personne à convaincre alors ? PS: la FDJ a fait sa radine ;-)
 legege
 Le 09/03/2008 à 16h26.
Heureux d'avoir participé à cette essais. La boucle au sud est d'Aragon est vraiment sympa. J'ai trouvé le Zesty plaisant à rouler, joueur quand il faut et serein en montée (magie du VPP qui donne l'impression que le roue arrière est scotchée au sol). Laurent si tu veux refaire un essais, je suis dispo :-D
 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact