Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (7) - Connectés (1) ]
 
Barbazan- circuit n°9-16-18
 
Par FONF31, le 04/06/2006.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 3525 fois.
 
 
 
Distance : 47 kms
Dénivelé : 1446 m+
Vit. moyenne : 13 km/h
Tps total : 04:30:00
Tps roulage : 03:42:00
Participants : FONF31, XIII, Fabien .
 
Niveau :    Sportif
 
Physique :
Technique :
Paysages :
Fun :
  Moyennes sur 2 note(s).
 
 
- Aperçus - Traces -
 
 
 
Fichiers disponibles :
- Fichier trace REELLE :  Charger ce fichier     Situer sur VTTrack
 
 
- Compte-rendu -
 
 
Partis « à la fraîche » de Toulouse, et malgré quelques honteux égarements autoroutiers (indice : on a aperçu le Pic du Midi !), nous arrivons comme prévu au petit lac de Barbazan vers 9h30. Sacs remplis, c’est sur le tracé du circuit n° 9 que nous poserons nos tétines en guise d’échauffement. Le trace de Olivtt est cartographie sur le GPS. Aucun problème de plantage prévu. Progressant en sous bois ombragé et technique, XIII, Fabien et moi-même profitons déjà d’un joli single d’abord montant puis joueur et virevoltant sur les flancs du pic de Montagnet. La jonction avec le n° 16 se fait dans la prairie et sous les senteurs odorantes des vaches du Comminges, celui-ci nous permet de reconnecter très rapidement avec notre circuit du jour le n° 18. Un faux plat montant nous ramène vers Barbazan ou nous nous engageons dans la forêt de Frontignes, pied de la plus grosse difficulté : le col des Paloumères, bien connu des chercheurs de champignons. Au programme 4 kms de montée en 2 paliers et 400m de D+ .Seules les dalles glissantes et les ornières sur la fin peuvent s’avérer techniquement difficiles, pour le reste tout est affaire de jus de mollets et de moral … Altitude 907 m, nous contournons le col de Plamajou pour profiter d’un superbe balcon sur la chaîne Pyrénéenne. Il est temps de dégringoler sur une piste rapide et piégeuse car ombre et lumière se succèdent et masquent les dangers que sont les grosses pierres et les saignées laissées par les pluies du printemps. Je prends les devants sur mon tout mou et si Fabien tentera un temps de suivre le rythme, les secousses et écarts de trajectoire de son LP titane le ramèneront vite à la raison, d’autant que XIII part en vrac dans le pierrier final. Le nuage de poussière soulevé à l’impact me laissera craindre le pire, mais ouf, finalement rien de grave. Tarif, une spécialité indienne : belle calzone des familles. En remontant chercher les bouchons d’embout de guidon de notre cascadeur du jour, c’est Fabien qui se vautre à 2 km/h dans une épingle en restant clipsé et tord sa commande de dérailleur. Décidément l’endroit est traître puisque nous étions 3 à avoir pincé au même endroit il y a 2 ans ! Nous changeons de vallée en empruntant une piste forestière. De nouveau on s’engage sur une monotrace qui remonte vers un plateau où les chevaux sont en liberté. La descente qui suit est technique, physique et demande une grande concentration car les pièges sont nombreux mais bien signalés, encore un point fort dans cette espace balisé. Le pierrier de sortie (attention par temps humide) débouche sur la D33 à l’entrée du charmant village de Lourde. Il y a bien une chapelle et un chemin de croix, mais pour les miracles, à part le paysage à couper le souffle, il vous faudra faire une centaine de kms plus à l’Ouest pour allumer un cierge ! Le single qui suit est tout aussi magique. Un peu optimiste je relâche mon frein avant dans un passage de marches bien pentu et au même moment ma roue avant tape dans un rocher : magnifique OTB avec réception à la Bebel, toc toc badaboum…même pas mal. Ore, Frontignan, Antichan, nous voici bientôt à St Pé d’Ardet qui constitue normalement le point de départ du n° 18. Nos estomacs ne crient pas encore famine et Fabien nous convainc de poursuivre jusqu’au col des Arres très prisé de nos congénères au guidon tordu. Le choix est judicieux et permet d’éviter une portion de voie romaine qui redescend vers le lac, les fessiers de mes 2 compères sera pour un peu épargné car les pavés XXL et bien espacés finiront de les convaincre qu’à leur age pas encore canonique, le passage au TS sera salvateur. Au sommet repas champêtre et discussion de comptoir, à l’ombre, les fesses dans la mousse et le lichen : la vie est belle ! On dirait Phitiviers, Tassin et Chef Chaudart au clair de lune ! Salut amical à nos amis à casquette qui mettent le journal sous le maillot, et c’est reparti pour une longue descente rapide, d’abord sur piste large puis en single à partir du Vignaut. Joli dessert ! De Payssous (point d’eau), nous empruntons un peu de route jusqu’à Reston, puis en vue de la tour du Barry on bifurque à droite en sous bois sur une monotrace sympathique et variée à souhait. Il est temps de s’attaquer à la montée de la tour, plus de 25% sur 500m. Pause photo avant d’attaquer la descente sur Garnère. Quelques kilomètres encore et nous voilà revenu sur la D26 empruntée il y a quelques heures. Les derniers kms ne seront qu’une formalité, d’autant que Fabien se sent pousser des ailes après quelques doutes quant à sa forme du moment. C’est parfait, le corbillard est bien à l’ombre et le coin toujours aussi tranquille, propice aux sorties en famille. Le GPS n’est en rien indispensable car le balisage est très bon sur les chemins, la trace d’Olivtt nous a servi principalement dans les villages ou le balisage est forcément plus discret. Au final une bien belle sortie à renouveler « en troupeau ».
 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (21)    Haut de page
Déja à moitié du col des Paloumères  (0)
Les 2 compères ont la banane  (0)
Des ornières sur un bon km  (0)
Balcon sur la chaine  (1)
XIII juste après sa chute dans la 1ère grosse descente  (1)
Fab la classe ou comment tomber avec élégance...  (1)
La joli descente cassante sur Lourde  (0)
Alternance de pif-paf poussièreux et de pierriers, les rigides en mettent plein les bras.  (0)
Panoramique depuis le village de Lourde  (1)
Et c'est reparti pour du single descendant et technique  (0)
Aprés avoir shunté le lac de St Pé, XIII en finit avec le col des Arres  (3)
Regroupement général après un bon coup de chaud  (3)
Le repas qui va bien et sa vue imprenable  (0)
Encore un bon single pour se faire la digestion  (0)
XIII plein les bras après tous ces kms de descente magique  (2)
Du côté de la tour du Barry  (2)
La table d'orientation  (0)
Au pied de la dite tour  (2)
Relax max  (1)
Et c'est terminé, plus qu'à recharger le bahu  (0)
  (2)
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 Heretic
 Le 07/06/2006 à 10h35.
[MODE AUTOPUB = 'ON'] Tiens d'ailleurs les gars ce serait bien d'avoir votre avis détaillé : vous avez vu que vous pouvez noter la rando ???[MODE AUTOPUB = 'OFF']
 Heretic
 Le 07/06/2006 à 08h27.
Ce parcours est vraiment sympa, avec deux bonnes grosses côtes et deux belles descentes... Les impressions sont les mêmes que ce que nous avions connu avec OliVtt en Aout 2005. A refaire...
 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact