Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (6) - Connectés (0) ]
 
Des Oeufs et des Stone
 
Par spartacus, le 21/04/2014.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : Route . CR consulté : 1439 fois.
 
 
 
Distance : 90 kms
Dénivelé : 826 m+
Vit. moyenne : 28 km/h
Tps total : 03:26:00
Tps roulage : 03:10:00
Participants : ...Spartacus, ...Steph09, ...Loulou81, ...Club Plaisance .
 
Niveau :    Engagé
 
 
 
- Aperçus - Traces -
 
 
 
Fichiers disponibles :
- Fichier trace REELLE :  Charger ce fichier     Situer sur VTTrack
 
 
- Compte-rendu -
 
 

Nous avons profité d’une belle matinée ce lundi de Pâques, bien vu Jean-Louis !

Pas de pluie, quelques brumes et le soleil sur la fin.

 

ACTE I :

Jean-Louis et moi sommes partis de Lacroix-Falgarde pour “une sortie d’entrainement” dixit le sus-nommé. C’est à dire  sans forcer le rythme. Dont acte.

5 km de plat-faux-plat et nous attaquons la cote de Monbrun-Lauragais, une bosse au dénivelé constant, un peu longue, que Jean-Louis aura monté tout du long debout sur les pédales. Il expliquera plus tard à Stéphan que c’était pour ne pas que je le lache. Sauf qu’il était 20 m devant moi..

Nous rejoignons Stéphan au sommet de cette première difficulté. Il a préféré couper droit à travers les coteaux depuis Venerque et s’enquiller 2 belles bosses à froid plutôt que de démarrer avec nous.

Bref, malgré ce qu’ils prétendent, ces deux-là ont des ressources.

 

ACTE II :

A peine nous étions nous aller, sur le bord de la route, à quelques effusions légitimes du plaisir que nous avions à nous revoir, des échanges des nouvelles de la Famille, que Jean-louis se fige soudainement, la patte avant relévée, le regard fixe : il venait de repérer un groupe de 6 cyclistes ! Les malheureux, inconscients du danger, nous passèrent devant sans prêter attention. En un instant cette belle matinée allait basculer dans ce qui allait devenir la pire des boucherie humaine qu’aucun champs de bataille n’ait jamais connu. A cet instant précis, j’ai le souvenir flou d’un nuage de poussière et de gravillons mélés, soulevé  par le démarrage de Jean-Louis et Stéphan, du crissement de leurs pneus et du râle bestial sorti du fond de leurs gorges. Le temps de rechausser mes lunettes, les 2 Pitbulls avaient rejoint déjà, 200 m plus loin, les 6 innocents.

 

ACTE III :

Jean-Louis, Stéphan et moi nous sommes regroupés à l’arrière de ce petit peloton. Nous pédalons direction Sud-Est, c’est à dire contre le vent d’Autan. Je pense pouvoir affirmer que ce petit détail aura échappé à mes deux amis. En effet, Jean-Louis, toutes voiles dehors avec son K-way jaune se positionne aux avants-postes. Stéphan ,quant à lui, jetant des regards fous de droite à gauche de devant à derrière, un coup assis, un coup debout sur les pédales, espère la moindre  provocation pour bondir tel un fauve.

Des Dieux mauvais l’exaucèrent : la route vers Caussidière dans le village de St Léon. C’est là, dans cet à pic de DH négatif, aux virages en épingles très serrés d’abord puis une descente rectiligne très rapide, que j’ai définitivement perdu mes deux compagnons. Psychiatriquement je veux dire. Mes deux dragsters, sont partis toute gomme hurlante, aux coudes à coudes dans les lacets. Dans la descente qui suivit, j’ai à peine aperçu la trace de deux éclairs bleu et noir s’entre-déchirant dans un sprint furieux.

Voilà. Le compteur indiquait 38 mn écoulées depuis le départ.

 

ACTE IV :

La suite m’est pénible à revivre. Le groupe auquel nous nous étions greffés avait prévu un parcours jusqu’à Cintegabelle puis retour par Auterive, Auragne, vers Venerque . Bref : les coteaux de gauche à droite et de droite à gauche ; environ 90 km le tour. Trop tard ! Mes deux pistoleros avaient vidé leurs chargeurs. Au bout de 15 km, ce n’étaient plus que deux méduses échouées sur une plage en plein mois d’Août. J’ai lu la souffrance sur leurs visages, leurs corps se putréfier et leurs yeux implorer la pitié : “achève-moi”.

A force de faire l’élastique, celui du cuissard de Stéphan à fini par lâcher le premier. Quelque part avant Auterive. 24 heures après, je n’ai pas de nouvelles de lui. Sa Femme non plus ( cette épreuve nous a rapprochés je crois).  Il doit encore errer dans les coteaux.

Jean-Louis a pu rentrer lui. Mais il n’est pas revenu indemne, comme s’il avait connut une expérience de mort imminente. Lorsque je l’ai déposé, à moitié conscient, sur le capot de sa voiture de prestige il ne cessait de répéter :“des respounchous, des respounchous....”. Sa Femme (avec qui j’entretiens désormais aussi d’excellentes relations) se plaint que, depuis, il mange avec les doigts et que cet après-midi il a aspergé d’essence sa caisse à outils avant d’y mettre le feu. Personnellement, j’avais compris que son corps s’était  libéré de son esprit quand il a voulu parcourir les 10 derniers kilomètres en tête. Alors qu’il ne savait pas où il allait.... il a fallu le siffler à tous les ronds points et à chaque intersection le pauvre !

 

CONCLUSION :

90km, 826D+, 3h26 pour moi. Belle sortie quand même. Même si Stéphan doit être en train de manger des racines dans un bois et même si Jean-Louis a dû depuis recouvrir son corps de piercings...

Vive le Stone Rider Team !

 

 PS 1: pas de photos sur ce CR, elles ont été censurées par la Ligue des droits de l'Homme.

 PS 2 : aucun animal n'a été maltraité durant cette sortie.

 PS 3 : merci à la patience de nos accompagnateurs ce jour_là !

 
 
- Aperçu des photos -
     Haut de page
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 bill
 Le 27/04/2014 à 18h59.

Bravo! la description est suffisante, les images nous viennent a l'esprit uniquement de par les détails.

Je rejoins Flèche Bleue + 1.

 getbouc
 Le 27/04/2014 à 14h23.

Si t'as d'autres CR dans le genre, n'hésite pas !

 webmaster
 Le 25/04/2014 à 09h10.

Excellent ce CR... Tongue out

 djey
 Le 24/04/2014 à 21h30.

Pensez à moi samedi ... je dois faire une sortie avec la même bande ... Au secours !

 Rowel
 Le 24/04/2014 à 20h49.

Plus fun que le bitume ce CR !

 spartacus
 Le 24/04/2014 à 19h22.

Merci les Gars !

 fossile31
 Le 24/04/2014 à 14h09.

Thierry,

tu as le coup de plume aussi généreux que le coup de pédale

il y a quelques années, belle reconversion!

 Yves100
 Le 24/04/2014 à 10h43.

Merci Spartacus pour cette lecture décalée et bien mise en scène.
La chasse est souvent ouverte sur la route et les coteaux sont un territoire idéal pour traquer la faune cycliste qui y est très riche.

A+ je vais relire :-)

 labeu
 Le 24/04/2014 à 10h08.

Excellent CR... c'est fin, c'est très fin... ça se mange sans faim Wink

 PHILIPPE11
 Le 24/04/2014 à 09h52.

Génial;  Merci Spartacus. Le Sparte qui ne manque pas de ressources.

 Silvalain
 Le 24/04/2014 à 08h39.

Moi qui n'aime pas la route, j'ai quand même lu le CR jusqu'au bout. Cela nous change des CR "topographiques". Une belle évocation épique (mot à la mode en ce moment), pleine de saveur, de la folie qui peut nous prendre parfois quand nous montons en selle. Un style qui amène plani-cycles au niveau des meilleures revues littéraires et qui mériterait une entrée de son auteur à l'académie Française (des compte-rendus cyclistes) !

 flèche bleue
 Le 24/04/2014 à 07h49.

Ca y est, le nouvel Antoine Blondin est arrivé! Finis les commentaires lénifiants des derniers tours de France, la 

poésie est de retour! Avec une petite pointe de Roger Couderc pour les exagérations, ça devrait donner uncocktail détonant! ! !  

 flèche bleue
 Le 24/04/2014 à 07h48.

Ca y est, le nouvel Antoine Blondin est arrivé! Finis les commentaires lénifiants des derniers tours de France, la 

poésie est de retour! Avec une petite pointe de Roger Couderc pour les exagérations, ça devrait donner uncocktail détonant! ! !  

 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact