Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (9) - Connectés (0) ]
 
La Renardière 2008
 
Par Heretic, le 18/05/2008.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 2155 fois.
 
 
 
Distance : 50 kms
Dénivelé : 1413 m+
Vit. moyenne : 11 km/h
Tps total : 06:00:00
Tps roulage : 04:40:00
Participants : alexlp47, apache31, bodtx, didle, Eric, Heretic, Lucky luke 78, Paddy, spire89, titounet31, XIII .
 
Niveau :    Sportif
 
Physique :
Technique :
Paysages :
Fun :
  Moyennes sur 5 note(s).
 
 
- Aperçus - Traces -
 
 
 
Fichiers disponibles :
- Fichier trace REELLE :  Charger ce fichier     Situer sur VTTrack
 
 
- Compte-rendu -
 
 
La Renardière 2008.
Que les choses soient dites : le renard a préparé sa saison aux amphétamines...
Les deux éditions passées, j'avais fait le 75, du coup en toute légitimité j'avais prévu le même traitement pour cette nouvelle édition.
Ambitions revues à la baisse avant même le départ, un bon 60 s'avérant plus raisonnable compte tenu des prévisions faites par l'organisateur, et aussi de la météo plutôt arrosée des jours derniers.
C'est donc avec Eric, Spire, Titounet, Apache et XIII (Olivtt a fait le coup du woody, version mousse) qu'on s'élance sympathiquement.
Papotage en bord d'Aveyron et début des hostilités : nous montons non pas vers le roc d'Anglars mais vers Ste-Sabine par la même montée qu'il y a deux ans. Début d'ascension engagé puis première échappée de l'indien et de XIII. Nous ne les reverrons plus. Normal, eux passent un bon mur assez long sur le bike, nous pas !
Ste-Sabine enfin ralliée, nous empruntons une descente rapide après un gros break à gauche. Le paysan du coin a eu la lumineuse idée de labourer le chemin juste avant les pluies de cette semaine : boue amicale, mais tout passe sur le vélo. Lorsque ça redevient agréable, nous dévalons une large piste puis après une accalmie roulante, entamons une deuxième ascension boueuse. Alternance de poussages et roulages, débauche d'énergie pour garder le cap et éviter de trop faire patiner : usant. Lorsque Spire nous rejoint, nous apprenons qu'Eric a été contraint de bâcher après une lourde chute ! Argh, ce début de rando est plutôt moyen...
Alternance de petites routes et pistes nous acheminent toujours plus haut. Ca commence à piquer après seulement quelques kilomètres. Nous roulons sur une agréable double-trace, toute en relances, mais plutôt sympathique et joueuse jusqu'à atteindre un superbe single en balcon sur la vallée. Le single est superbe, mais rendu glissant, puis la pente devient carrément irréaliste : une main courante a été installée, le portage est obligatoire. A part un clown qui se prend pour Barel et finit gentiment dans le décor, tout le monde y va prudemment. Faudrait voir le même sentier sur le sec...
Dans la vallée, nous effectuons un passage dans un superbe sous-bois bien vert. Un court épisode façon Durencuse, portage-poussage puis il faut s'atteler à attaquer une troisième grimpette. D'abord en mono-trace, puis sur piste, c'est reparti pour du bon pourcentage. Quand le single débouche sur un pré, pied à terre, on doit avoisinner les 30%, faut pas rêver ! C'est osé et pas pour me déplaire que d'avoir prévu de (courts) passages en portage dans une rando organisée, sympa !
Nous reprenons un peu de roulant, ça soulage, avant de prendre un sentier bien étroit, et qui descend ! Le pied, c'est joueur, et ça dure un bon moment avant de rejoindre Milhars. Nous imaginons que le 1er ravito doit y être installé (22 bornes au compteur), que dalle !
Allez, encore une grimpette sur une petite route, une jolie descente technique en sous-bois et enfin : ravito. Celui-là est le bienvenu, super pâté basque comme tous les ans, nous nous rassasions sans excès (si ça grimpe derrière, le pâté....)
Et ça grimpe justement derrière : une super longue montée sur piste, on en prend pour pas loin de 6 kms de grimpette. Le début est difficile, puis la pente s'adoucit un peu. Le cul charge bien et c'est tout heureux que nous basculons sur le haut. Le Château de la Prune en point de mire, nous empruntons le GR de pays comme pour la Cordiolo 2005. Gavé de bosses ce sentier entame un peu plus nos réserves. Et c'est gras ! Il faut tenir le vélo, appuyer parfois pour rien, tant ça patine... Dur dur parcours.
Après un dernier effort, nous atteignons le deuxième ravito et son superbe point de vue. A la fin de la pause bucolique, nous retrouvons un échantillon du parcours 2007, notamment le single en dévers, technique mais infaisable car gras. Dommage. Puis la grosse descente sur St-Michel de Vax, où nous envoyons histoire de remettre la moyenne sur 2 digits. Sur le plateau, nous effleurons Fabre de la Grange, pour partir plus au nord. Sympa, ici le terrain est plus sec et la grosse piste est avalée bon rythme.
Une enfilade de superbes mais usants, car en faux-plat et rocailleux, singles plus loin, nous bouclons sur Ste-Sabine qui annonce l'ultime descente vers St-Antonin. Heureux car ça va être la délivrance. Pas encore : le VCM a rouvert un nouveau joli single qui met finalement les jambes à rude épreuve encore une fois.
Puis c'est la descente ! Caviar, jamais faite qu'en montée, c'est probablement ma descente préférée sur St-Antonin de quelque côté qu'on se trouve. Festival de petits sauts, pifs-pafs, ce mono est bien joueur et permet d'ouvrir en sécurité ! En bas, c'est bananes sur les visages !
Nous débriefons avec les potes de roulage en partageant de savoureuses saucisses grillées. Rencontre de Didle ;-), Bodtx ;-) et voilà, fin de la journée !
Rude édition 2008, tant le parcours que le sol humide ont rendu la Renardière nettement plus physique que les années passées. Question orga, c'est nickel, balisage au top, bénévoles sympathiques, ravitos super !
A refaire, de préférence sur le sec ;-)
Sacré renard !
 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (15)    Haut de page
Dans la première descente avant un bon passage boueux  (0)
Superbe balcon  (0)
Découverte d'un nouveau single : superbe  (7)
Le début est praticable, le final nettement plus technique  (0)
Durencuse ?  (4)
Superbe passage tout en portage  (1)
Magnifique vallée. Admirez le joli pourcentage dans le champ.  (3)
Vestiges du passé  (1)
Point de vue au seconbd ravito  (0)
La fin est plus praticable. Single typique bordé de murets de pierres sèches.  (0)
Mes 2 compères du jour sur fond de roc d'anglars  (3)
Avec le 3ème larron  (12)
Spire dans la génialissime descente finale  (1)
Titounet sur son superbe V3000  (6)
Et voilà...  (1)
 
pub
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 Heretic
 Le 19/05/2008 à 11h23.
Je serais curieux d'avoir les avis de ceux qui ont pu faire les grands parcours...
N'hésitez pas à ajouter la trace des plus grands parcours, rubrique "traces", "ajouter une trace", en pensant à lier la trace à ce CR. Merci ;-)
 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact