Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (5) - Connectés (0) ]
 
Le Bacun... ça calme.
 
Par zerider, le 15/09/2012.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 2431 fois.
 
 
 
Distance : 23 kms
Dénivelé : 1200 m+
Vit. moyenne : 8 km/h
Tps total : 04:46:00
Tps roulage : 03:00:00
Participants : zerider, Fernando, Javier .
 
Niveau :    Engagé
 
 
 
- Aperçus - Traces -
 
Fichiers disponibles :
Aucun fichier disponible à ce jour.
 
 
- Compte-rendu -
 
 

Au départ de Villanua ; Les singles sont connus et un peu trop fréquentés, hélas, mais j’ avais une grosse envie de faire un tour par les sommets du coin, d’ explorer des voies utilisées habituellement par les randonneurs pédestres...

La trace est un peu fausse au départ, un peu décalée, le GPS n'a pas bien marché; mais il suffit de suivre la piste, donc pas de soucis.

Après avoir beaucoup bataillé sur mes cartes, un tour par le Bacun s’ impose : ça sent les panoramas de fou, avec d’ un coté la barrière Collarada, de l’ autre la vue sur l’Espagne .

Je fouille sur le net pour essayer de recouper et valider le tracé... Là je tombe sur une trace pédestre de Miguelon, randonneur ultra actif, un vrai warrior de la rando à VTT comme à pied :

Il propose une montée par un sentier très sauvage, qui ne figure sur aucune carte... Mmmm ça a l’ air bien bon... en descente ! mais pas super propre dit-il. C’ est trop tentant, ça sent le single technique et varié, Miam !

Donc ça sera environ 1230m de D+, dont environ 500 en portage hors sentier et bien raide : ça ne va pas rigoler.

Donc c’ est parti, La piste part de Villanua, d’ abord une route un poil raide, devenant rapidement une très belle piste, qui deviendra un peu raide à la fin.

Le cadre est absolument fabuleux, évoluer dans cette vallée est un grand plaisir, on en prend plein les yeux.

Je dépasse 2 Espagnols avec leur enduros qui montent tranquillement.

« -Donde vas ? »

J’ ai peur de leur répondre, vont me prendre pour un dingue... Je leur montre du doigt le sommet au fond, et la crête sur la droite.

« -Bacun ? »

« -si.... »

 

Coincidence improbable...  eux aussi vont la- haut !

Mais a priori pas pour la même descente...

Donc 10 bornes de pistes, on arrive au refuge. Fin de la partie de rigolade.

Je règle un etrier, (j’ ai refait ma brave Pike deux jours avant) , ravito deux trois barres de céréales, et un peu d’ eau à l’ abreuvoir dans le camel au cas où... La Météo annonçait 28°, pour seulement 32% d’ humidité, ça risque de me dessécher super vite.

Donc c’ est parti, vélo sur le dos. Je suis un balisage.... ça descend un peu trop...

à explorer, mais pas maintenant ;

Demi- tour, je tombe sur les deux Espagnols, qui font la même erreur ; on recoupe nos traces préparées à la maison ; la trace prévue est introuvable, mais j’ avais préparé une autre option, pas par hasard... c’ est la bonne ;

Portage de plus en plus dur, on quitte le sentier pour attaquer franchement la montée sous la Espata.Peu ou pas de traces au sol, la montée après le col devient vraiment très hard, pleine de caillasses, raide...

Le sommet : panorama fabuleux, les Pyrénées d’ un coté, avec l’ insolente Collarada et ses tours à 2770m, et au sud les superbes reliefs Espagnols... on devine la Pena Oroel (interdite au bikes depuis peu...) et au fond les massifs de Riglos, Aguero... Absolument magnifique .

Blabla avec mes nouveaux amis, en fait on envisageait la même descente. Fernando l’ avait trouvé en jardinant, et voulait faire la boucle complète cette fois ; Ravito, photos, on met les protecs, maintenant c’ est descente .

 

Ligne de crête jusqu’ au Bacun sud, plein les yeux, c’ est encore plus beau que ce que j’ imaginais, les contrastes de couleurs sont impressionnants, la visibilité excellente, le ciel d’ un bleu très profond... Idéal, parfait.

Puis on plonge à droite ( un peu trop tard d’ ailleurs, il aurait fallu coupé plus tôt, mais on se serait alors privé d’ un panorama extraordinaire...).

C’ est parti pour la dégringolade (1200m de D- d’ un trait, c’ est aussi pour ça qu’ on est là non ?) , chemin assez sauvage et pas assez roulé, mais tout à fait praticable ,il faut rester très vigilant aux cailloux et autres pièges cachés dans les herbes, rester bien concentré , le grip sur les aiguilles de pin est parfois aléatoire; pilotage de chaque instant :  c’ est intense !

Puis single somptueux, technique à souhait, ludique, sans être ni trop dur ni trop cassant, avec tout ce qu’ on peut rêver, épingles, marches , de quoi se faire quelques sueurs froides... du caviar XXL.

Arrivé à Villanua , directement aux portes du village par le single, une énorme banane sur tout les visages, la trace est réussie, encore mieux que l’ on espérait.

Il suffit de se laisser rouler jusqu’ à la mousse. Fernando et Javier m’ invite d’ ailleurs à les y rejoindre. Vraiment super sympa ces gars.

 

Voila, une énorme sortie montagne, intense et absolument complète.

 

Merci à Miguelon pour son coup de pouce , ses mails d’ explication, et sa trace de rando pedestre, qui m’ a permis de réaliser cette boucle.Décidément l’Espagne et les Espagnols sont formidables.

Merci à Javier et Fernando pour leur sympathie, qui aurait pensé croiser quelqu' un d' assez tordu pour s' aventurer dans ce genre de trip?

Je ne remercie pas les cyclos du coté français décidément très nombreux dont le comportement sur la route est déplorable, égoiste et dangereux.

 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (22)    Haut de page
En route pour le Somport, ça s' annonce plutôt pas mal.  (0)
La piste monte gentiment  (0)
dèja de beaux panoramas  (0)
ça monte toujours en roulant, ça ne durera pas.  (0)
A gauche, Punta Espata, à droite l' objectif du jour.  (0)
vallée sauvage, l' Espata ...  (5)
Le refuge. Fin du roulage...  (0)
Falaises sous la Collarada  (0)
  (0)
Source à coté du refuge... ça tombe bien, ça va monter.  (0)
Au début c' est facile  (0)
Après ça l' est moins, mais quelles vues, quel cadre!!  (0)
De plus en plus raide; la Espata est de moins en moins impressionante lorsqu' on s' en rapproche  (0)
La collarada , tour insolente, aussi grandiose d' ici que du lac d'Ip.  (0)
Le Bacun Norte, de plus en plus impressionant et raide lorsqu' on s' en approche, lui.  (0)
Le col, vue à l' Est, très beau, extrêment sauvage à perte de vue, presque hostile.  (0)
toujours à l' Est, NE, ça doit être le massif de l' insaisissable Telera  (0)
Ultime grimpette pour le sommet du Bacun. pas de sente, que des grosses caillasse, et très raide.  (2)
Enfin au sommet, absolument somptueux. voir vidéo pour une vue à 360°  (0)
Javier, rencontre par pur hasard pour le même trip, super sympa.  (1)
Génialissime single au dessus de Villanua, toujours avec l' insolente Collarada qui nous domine.  (2)
on croise la ligne de Canfranc, autrefois reliée à Pau, pour un final façon feu d' artifice, qques passages expos...  (2)
 
pub
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 zerider
 Le 27/10/2012 à 18h19.

Merci,

Je ne connais pas Beorlegui, enfin, ça ne me dit rien;

J' envisageais d' aller finir mes explo du coté de castiello , villanua et Cie,

seulement après ça, je sens que ça va être difficile:http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=youtube%20inundaciones%20castiello&source=web&cd=2&cad=rja&ved=0CCsQtwIwAQ&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3Dsn5iawRoE5I&ei=dwmMUNrMBMWj0QXbu4Fo&usg=AFQjCNFH5oSpXqPs2uQX3YY5umW_UwxTmA

 Sur ce crobar, vite fait, tu as l' accés à une bonne partie de la descente du Bacun, sans se cogner le portage, eet sans monter à 2200m, ce qui, couplé à deux trois autres descentes du coin, dont quelques une un peu "sauvages", donnerait une bonne grosses session enduro. Ma qué , yé sé plou ou yé mis les traces relevées au four et à mésoures de mes recherches et explo sur el terrano, caramba!...

 zabadi
 Le 27/10/2012 à 15h04.

Ca à l'air vraiment sympa et il semblerait qu'il faille aller se la gagner cette boucle ! Une sortie de vaillants et un joli CR.

C'est marrant cette rencontre - surprise improbable avec Fernando. Au fil du visionnage, la silhouette de ce biker m'interpellait de plus en plus, son attitude, son casque, son vélo ... j'ai mis un peu de temps et finalement reconnu "Tanano", le pote à Quiqué passé versant nord quelques jours auparavant sur le PIc du Midi et au Soulor avec Jekyll31 et ses potes. Le grand monde des bikers est parfois petit !

Wikiloc génial. Miguelon64 une référence, c'est clair qu'il pratique. Je me suis aussi déjà inspiré de ces posts pour valider des connections supossées non maîtrisées. As-tu déjà testé des traces de Beorlegui ? (il poste des traces de course à pied typées montagne en indiquant "cyclables" quand elles le sont).

 zerider
 Le 17/09/2012 à 10h46.

ça m' a calmé les pattes arrières Smile

 jpr31
 Le 17/09/2012 à 10h33.

ZERIDER The spécialiste des Bons spots en EspagneCool

bravo pour l'explo , et le CR de ce ride !

=> ça ne nous calme pas,  ça nous fait baver Wink

 fontra
 Le 16/09/2012 à 21h20.

Excellent la vue du sommet et la descente fait bien envie Smile

 PHILIPPE11
 Le 16/09/2012 à 20h49.

beau panorama sur la vidéo, bravo.

 hon2
 Le 16/09/2012 à 20h48.

Encore une belle aventure montagne !

 zerider
 Le 16/09/2012 à 20h43.

OUI!!!!! il m' en a parlé!!! j avais pas fait le rapprochement!... tu m' avais dit que tu y avais été.

Cool!

Décidément! que de coincidences!

 jekyll31
 Le 16/09/2012 à 19h22.

je viens de voir la vidéo Smile CA DECHIRE !!!!   va falloir que j'aills posé mes roue en espagne !!!

fernando c'est le meme qu'au pic du midi et ou soulor ?

 bill
 Le 16/09/2012 à 17h32.

Merci pour cette rando, Pyrénéenne !!!!!!Espagnole.

 zerider
 Le 16/09/2012 à 16h24.

Merci Fred;

La video charge sur Zapiks...

 Fred7331
 Le 16/09/2012 à 16h22.

Bravo pour le CR et les photos! Grandiose en effet... Sealed

 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact