Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (6) - Connectés (0) ]
 
Mini-Raid LPIVTT 2006
 
Par Heretic, le 01/12/2006.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 5466 fois.
 
 
 
Distance : 90 kms
Dénivelé : 1800 m+
Vit. moyenne : 12 km/h
Tps total : 15:00:00
Tps roulage : 07:30:00
Participants : apache31, Daffy, degrécelsius, Flo31, FONF31, Heretic, je_jto, jfd_, Kilauhea, Laurence, legege, olivtt, papenoo, Rowel, toxdisc, woody, XIII .
 
Niveau :    Sportif
 
Physique :
Technique :
Paysages :
Fun :
  Moyennes sur 9 note(s).
 
 
- Aperçus - Traces -
 
Fichiers disponibles :
Aucun fichier disponible à ce jour.
 
 
- Compte-rendu -
 
 
Mini-Raid LPIVTT 2006 - 1ère édition.

Préambule
"Tu sais, si on veut faire un petit raid sur 2 jours, pas la peine d'aller bien loin, regarde..." (Francis, le 22/10/2006, en haut du cirque de Nibousou).
Quand la passion et l'esprit d'ouverture se côtoient, ça peut donner des résultats remarquables. Vous l'aurez compris, l'ami DegréCelsius aura servi d'allumette mettant le feu aux poudres d'une idée détonnante que j'avais en tête depuis quelques temps : réunir bon nombre des principaux acteurs de LPIVTT à l'occasion d'un week-end festif mêlant jolis rides et convivialité. Coup de poker, la date est arrêtée pour le premier week-end de Décembre.
Petit sondage mailing, tout le monde est chaud, même si St-Antonin ne rassemble à priori pas l'unanimité des suffrages.L'idée fait son petit bonhomme de chemin et je tiens ferme pour le spot (Vivement qu'on essaie ceux proposés à cette occasion), d'autant que Daffy l'autochtone nous promet des singles de la mort qui tue...
Rdv le 02 Décembre à St-Antonin ;-)

Mise en place et préparatifs
"A mon avis, si tu veux créer une bonne ambiance dans le groupe, il vaut mieux se retrouver le vendredi soir..." (Francis, fin octobre 2006).
J'écoute le Sage - Francis, tu noteras que je n'ai pas mis d'adjectif qualificatif à Sage ;-) - dont l'expérience en matière d'organisation de groupes ne peut qu'être bénéfique : avançons donc nos retrouvailles au 1er Décembre !
Bien ! La date et le lieu sont arrêtés, Daffy cogite des parcours capables de rassasier les intégristes du singletrack, nous cherchons et trouvons notre camp de base, bref tout se met en place tranquillement.
En parlant de camp de base, nous avons dégoté le gîte quasi-idéal pour ce genre d'évènement : le moulin de Roumégous. A cette période pas de souci, le moulin sera entièrement à nous, dans un cadre sympa avec une grande cuisine à disposition et possibilité de repas tout prêt, le tout pour un tarif correct : pile-poil ce que nous recherchions !
Question gastronomie, notre pisteur indien nous promet une pasta-party de sa composition pour le vendredi soir, chacun contribuera au bonheur des autres en amenant quelque douceur de son choix pour les apéros et liquidités, les pique-nique seront préparés par nos soins la veille et nous opterons pour un repas tout prêt (préparé à FontBonne) pour le samedi soir.
Question parcours, ce seront deux boucles au départ de St-Antonin, la 1ère vers le sud via Cazals, la seconde vers le nord via Caylus. Deux journées de reco plus tard les traces proposées par Daffy sont validées et adoptées. Superbes parcours aux singles magiques, belles descentes et autres montées costaudes : du tout bon, ça va forcément plaire.

Le Team
Nous serons un nombre variable durant ce week-end, la faute aux virus et autres reportages impromptus de dernière minute.
Voici une rapide présentation des forces actives présentes à St-Antonin :
Catégorie XC féminine :
Laurence, la courageuse (de supporter 15 mâles au sommet de leur art)

Catégorie fatigués (on leur pardonne, ils sont jeunes) :
Flo'31, l'étudiant, expert spiritueux je_jto, l'efficacité en toute discretion Toxdisc, le furtif, excellent Gaillac ! hips !

Catégorie sérieux (au moins sur cette photo) :
Fonf31, El professor, respect ! Daffy, Marsupilami, malgré son gabarit semble subir une attraction terrestre plus forte que les autres, se transforme en Jimmy hendrix(unplugged) la nuit venue Papenoo ("il connaît pas Raoul ce mec !"), Provider officiel de jambon, Un jour la p'tite huguette, tripote-moi la tüüüüüüüüüt

Catégorie "complètement barrés" :
Kilauhea, apprenti en wheeling (mais sait faire plein d'autres choses avec un vélo) le seul qui se soit blessé à pieds durant le WE Apache, expert en armes chimiques, aussi sournoises que dévastatrices. Les sauces n'ont plus aucun secret pour lui XIII, Aware like JC Vandamme, learning tout mou, the best en descente... of anisette

Hors catégories :
Olivtt, le roi du filé, avec des cuisses plus grosses que la mascotte, forcément il avance Legège, Mannequin officiel du team, avec lui pas de photos floues Rowel, le JP Coffe du VTT, de la table au terrain, il préfère le terroir jfd_, Crosseux pur jus, en descente c'est un savant mélange de Bender et Barel

Team managers :
DegréCelsius, le Sage, spécialisé en logistique agro-alimentaire Heretic, le maillot à pois du team, préfère la marche à pieds au VTT lorsque ça monte

La mascotte :
Cuisseau de la montagne noire


Vendredi soir
Francis sera le 1er sur les lieux et prendra possession du moulin vers 19h00 alors que les convives arriveront doucement jusqu'à 20h30 pour les plus tardifs.
Rapides salutations, les différents ateliers sont lancés : salade pique-nique pour le lendemain, Apache prépare la pasta-party tandis que les bières descendent bon train dans les gosiers de certains.
Quelques dizaines de bière, litres de blanc moëlleux et rasades de pastaga plus tard nous passons à table. Le jambon a déjà subi un bel assaut mais n'a visiblement pas suffit à apaiser les estomacs affûtés que nous portons en nous. Les pâtes d'Apache sont une vraie réussite, sauce bien épicée, subtile de goût et consistante ! Bref, ça commence bien, tandis que les boutanches de Clément-thermes semblent percées tellement le stoc diminue vertigineusement...
K nous a gâté de superbes fromages, dont même JP Coffe serait jaloux tellement ils sont du terroir. Ils affichent une santé baraquée, coulante pour certains, odorante pour tous ! Miam !
Re-rouge, re-blanc, et vas-y que ça tchatche : tandis que tombent les crêpes, K et Apache nous livrent un spectacle de grande qualité, et à l'occasion papenoo nous honore de ses qualités vocales en poussant de jolies chansons, bien du terroir elles aussi, mais à ne pas mettre entre toutes les oreilles :-)
Comme toujours en pareil moment, l'heure a tourné beaucoup trop vite et depuis quelques heures nous sommes déjà samedi !

Samedi
"Hé, les mecs, z'avez vu l'heure ?" (JeSaisPlusQui, Moulin de Roumégous, samedi 02h00)
Cetains optent pour une petite session de street by night dans St-Antonin pendant que d'autres se contentent d'une balade digestive. Couché 2 heures du mat', levé à 7h10, inutile de préciser où sont les têtes (!), bref la journée s'annonce difficile, mais le challenge intéressant... une rando entre gorges et vallée d'aveyron, ça ne peut que nous remettre en forme.
Rapide gestion logistique, dépôt de voiture chargée de victuailles sur le lieu prévu de pique-nique, retrouvaille des arrivants du samedi, petit-déjeuner, briefing d'avant rando et zou !
Tiens, et Woody ? Soit disant qu'il serait tombé dans une embuscade à l'insu de son plein gré... mouarf, l'excuse ! Tant pis pour lui, s'il savait ce qu'il râte.
Allez c'est parti, nous franchissons l'Aveyron et entamons l'ascension vers le rocher d'Anglars en un joli peloton. Rapidement le bitume cède la place à un single ascencionnel, tantôt recouvert de feuilles, tantôt aux rocailles glissantes, mais la mise en jambes se fait difficilement et le sommet atteint nous dévoile une superbe vue sur la vallée. de l'Aveyron avec St-Antonin en toile de fond.


Un peu de plateau et quelques photos du superbe panorama plus loin, nous entamons un single track magnifique, bordé de buis, qui va nous conduire à la première descente digne de ce nom du raid : la descente sur Brousse d'abord faite de dalles de calcaire se transforme en chemin rocailleux ou se succèdent petites marches, portions plus roulantes et épingles. Superbe ! Nous traversons Brousse et poursuivons sur un sentier magnifique bordé de murets de pierre dont le dénivelé négatif s'intensifie pour devenir carrément chaud : de vraies marches laissent la place à une ornière assez délicate à négocier. Le Yeti justifie son gros débattement dans la marchounette finale et K nous démontre qu'on peut la franchir. Ah ouais, ça passe...
Nous poursuivons direction sud en longeant l'Aveyron par un monotrace fort agréable, plat, et filons à vitesse relativement soutenue jusqu'à enjamber la rivière par le pont métallique et nous traversons Cazals.
Pour connaître la suite du programme, je me régale à l'idée du fabuleux single qui nous attend ! Il longe la rivière, et ondule joyeusement avec des passages chauds à flancs de falaise, Aveyron en contrebas. Pour Apache, c'aurait été l'occasion de faire un water-jump, mais Rowel fit remarquer à fort juste titre qu'il n'était pas sûr qu'il y ait assez de water pour achever la figure correctement. Ce single se poursuit en régalade de petits virages et autres marches, c'est du bonheur, tout le monde semble s'y éclater.

Les meilleures choses ont une fin et nous entamons la remontée vers le causse, longue, cassante, sur une piste défoncée. Le début jusqu'à la première épingle est particulièrement ardu, la suite un peu moindre. C'est avec joie que le sommet s'offre à nous. Nous empruntons ensuite une portion bitumeuse finalement appréciable, ça repose, puis nous atteignons notre point repas ! Yessss, pause déjeuner sur les hauteurs de Cazals avec, comme pour mieux nous y préparer, un superbe panorama sur la grimpette dite "de la carrière" ou "du champ de tir", mais ce sera pour plus tard, profitons plutôt des quelques agappes en ce lieu, ma foi fort agréable pour un 02 Décembre ! L'ambiance est bon enfant, les vannes fusent, la (fameuse) salade restaure les organismes et lorsque nous renfourchons nos destriers c'est pour entamer la superbe descente vers Cazals. Deux crevaisons émaillent la dégringolade, on répare et ça repart, retraversée de Cazals (dans l'autre sens) et descente directe jusqu'aux rives de l'Aveyron. La passerelle façon indiana jones a été réparée ! Super, celà nous évite de remonter jusqu'au pont métallique, mais nous oblige à affronter la terrible montée du champ de tir plus tôt que prévu...

Pendant que certains enlèvent des couches en prévision de l'ascension, K et moi partons un peu devant, pas pour les mêmes raisons, nous roulerons d'ailleurs assez peu longtemps ensemble, rythmes différents. La portion bétonnée atteinte, j'aperçois K posté en haut du rampaillou pour mitrailler de son objectif les riders dans l'effort. Sommet atteint, nous attendons les derniers copains en discutant avec les chasseurs (fort sympathiques au demeurant) qui s'interrogent sur nos montures. Allez enr'voir M'sieurs dames, et c'est dans un nuage de H2S made in Apache que nous laissons les autochtones en treillis...
Nous poursuivons sur les crêtes pendant un petit moment alternant entre piste forestière et petits sentiers cassants jusqu'à retrouver les flancs de falaises surplombant l'Aveyron. C'est magnifique, même si moins joueur, les chemins sont agréables et les petits coups de cul se succèdent. Pas de ceux qui font tout mettre à gauche mais qui assassinent doucement mais surement les jambons de cyclistes. Heureusement jfd aura la bonne idée d'exploser (c'est le mot juste) son pneu AR, ce qui nous permettra de faire une pause forcée.

Daffy, en bon local nous fait découvrir ses petits spots préférés, et c'est du tout bon, comme ce magnifique surplomb (santos festos) sur Bône avec 200 mètres de gaz juste sous nos nez. Magnifique ! c'est comme ça que je conçois le VTT : du roulage certes, mais aussi de beaux paysages. Et avant même d'en finir de ce parcours, je considère que c'est mission accomplie pour cette première journée !
Nous poursuivons sur le GR46 et allons attaquer la vertigineuse descente vers la vallée ! L'entame est très pentue, l'occasion pour K de nous ravir de ses superbes clichés, il s'élance le premier et met le matos en place. Go, go, go, nous nous y élançons un par un, le flash en contrebas nous signale que ça va bientôt être notre tour. Tout le monde y survivra avec plus ou moins de style, peu importe l'important étant de prendre du plaisir. La suite de la descente est difficile, cassante, avec des marches glissantes, des épingles en goulet, et pour les moins bons techniciens celà s'avère compliqué. La vue de la route nous soulage les bras et annonce la fin de cette première boucle.

Retour à St-Antonin, rapide briefing, les plus motivés enchaînent sur une petite boucle bonus qui monte au magnifique cirque de Nibousou. Comme souvent, la plupart des accidents surviennent alors que l'on est presque arrivés à destination... C'est le cas pour Daffy qui goûtera du sol (et pas seulement, d'après lui) en bas de la difficile descente finale. Il s'est bien arraché la face, casque détruit, son nez fait office d'aubergine et lorsqu'il arrive au gîte, il ressemble plus à un boxeur au 12ème round qu'à un VTTiste en fin de rando ! Arnika et paracétamol seront ses meilleurs amis durant quelques instants et le ramèneront doucement de son mauvais trip. Allez va te changer, on t'attend pour le concert privé ;-)

Samedi soir
Les destriers remisés, la voiture ravito récupérée, les bikers douchés... Une p'tite Leffe ?
Et c'est avec la célèbre Belge que débute la soirée. Une séance projection des photos effectuées au cours de la journée égaye l'ambiance quelque peu aseptisée, la fatigue de la rando et de la soirée précédente se fait cruellement sentir (n'est-ce pas Papenoo ?), certains clichés sont particulièrement apprécicés et petit à petit la blonde laisse la place à l'anis et autres boissons pour adultes. Pas de doute, ça requinque et les voix s'élèvent un peu plus : la fatigue est quelque peu gommée par l'apéro. Nous réceptionnons le dîner et poursuivons les festivités. J'ai l'insigne honneur de me voir offrir un superbe poster aux couleurs de LPIVTT : superbe ! Il est d'ores et déjà aggrafé dans mon bureau perso, merci les copains ;-).
Lorsque nous passons à table, bien plus tard, le menu se compose de salade paysanne, magrets de daffy, gratin, fromages, croustade, le tout arrosé de très bons vins, et nous ponctuons la repas par un concert privé unplugged offert par notre guide et guitariste préféré : Daffy ! Excellent : les morceaux rock s'enchaînent, tandis que nous sussurons quelques douceurs gasconnes, armagnac pour certains, tariquet pour d'autres. Très belle ambiance, et ça fait plaisir de constater que la grosse chute qu'a fait Daffy n'a pas laissé trop de lésions.
Nous serons plus sages que la veille et les lits se garniront avant que ne basculent les deux aiguilles.

Dimanche
Lever moins matinal que la veille, mais tout de même... Préparatifs pour le repas du midi, on charge la voiture ravito, et DegréCelsius et moi l'emmenons sur le lieu choisi pour le pique-nique. Hmmm, ça tortille, la brume, les feuilles, chaussée grasse, méf, méf, et déjà nous entamons le tout-terrain sans VTT : tomtom nous fait prendre un chemin sur lequel on voit des balises VTT !!! L'hallu ! De retour nous partageons notre petit déjeuner avec les autres riders, sympa, désembrumage des esprits, et déjà la pendule a bien tourné : il faut songer à s'élancer pour notre deuxième boucle.
Tiens, et Woody ? Marrant ça, hier au téléphone il m'a appelé pour me signaler sa présence... lorsque j'évoque le sujet Apache me dit qu'il a rappelé un peu plus tard pour annuler ! Re-embuscade ?? C'est définitivement foutu pour lui, dommage. Peut-être la prochaine fois s'il se débrouille bien.

Allez zou, ça démarre gentiment par une petite session dans les superbes ruelles de St-Antonin, el professor nous gratifie d'une petite séance de burn-out (j'savais pas que c'était possible à vélo ça !!), traversée du marché, fleuriste pas content, et déjà un superbe premier single ondulant, technique, top quoi. Déjà fini ? Bon ben on enchaîne, un peu de bitume, une nouvelle crevaison de jfd et déjà nous retâtons du chemin, en sous-bois en creux du vallon de la gourgue, sublime, cassant, vraiment ! Une petite pensée émue pour nos accolytes en SR qui doivent souffrir sur ce type de chemin... mais que c'est beau. Le sublime succède au superbe, et nous poursuivons sur un autre single, tunnel végétal, on se croirait en amazonie tant la végétation alentours est verdoyante et dense. Magiques instants, merci Daffy ! Toujours sur ce sentier nous entamons une première vraie montée qui nous fait émerger de la verdeur et c'est comme après une apnée prolongée que nous découvrons de grands espaces vallonnés. Ce spot est merveilleux !
Nous faisons un peu de causse, alternant petites portions de GR, un peu de route aussi, et entamons une longue descente, pas trop pentue mais joueuse, un ou deux passages à négocier proprement, et déjà nous devinons Caylus, tout là-haut. Allez, nous grimpons à travers les rues médiévales, et entamons une affreuse portion bitumée toute droite et bien pentue : beurk ! Tout le monde me dépose, comme d'hab quoi, mais je finis par en venir à bout. Retour sur les chemins après ce bref épisode bitumeux, et ça se met à pencher du bon côté :-) Les "décérébrés" s'en donnent à coeur joie, allant même jusqu'à louper un petit gap qui s'offrait à eux... Dommage. Enchaînement de jolis sentiers, chemins et un bon gros coup-de-cul achève les organismes qui commencent à être en hypo, vue l'heure tardive. Un dernier superbe petit sentier nous fait redescendre dans le creux et nous filons sur un mono-trace magnifique en contrebas d'une falaise avant de toucher au but tant attendu : pique-nique ! Le lieu choisi - St-Symphorien - est idéal et le soleil perce les brumes matinales épaisses : en balcon sur la vallée, on n'est pas bien là, à la fraîche ?

Nous ne traînons pas trop car malgré le soleil la fraîcheur se fait pressante, et nous repartons d'où nous venons, jusqu'à biffurquer vers une carrière de pierre blanche et nous remontons sur les hauteurs. Nous ne les lâcherons plus jusqu'à l'ultime descente de ce parcours, comme toutes les autres : superbe, en single pas trop dangereuse. Les avions passent comme des boulets, les prudents à leur rythme et papenoo victime d'une crevaison nous rejoindra un peu plus tard en bas.
Le choix est offert aux partipants, soit de rentrer via le sympathique petit single emprunté en début de rando, soit de poursuivre et de s'offrir un dernier caviar : la descente du chemin de croix qui les ramènera à St-Antonin. Seuls quelques warriors s'y élancent, et à priori ne le regretteront pas. pour l'avoir faite en reco, je me souviens surtout de la difficulté de l'ascension qui précède, mais la descente vaut le détour...

Et voilà la rando est finie, le WE quasiment aussi... Il se met à pleuvoir ! Question météo nous aurons été vernis de bout en bout.

Epilogue
Récupération de la voiture ravito, dispatching des denrées restantes, rapide rangement du moulin, un p'tit coup de balais et chacun regagne ses pénates, bien fatigué (on a plus 20 ans), des souvenirs plein la tête de ce superbe week-end... on remet ça quand ?

Personnellement, je tiens à remercier tous les participants à ce week-end de folaille :
- Francis pour ton investissement dans la logistique alimentaire, la reco effectuée ensemble, les sublimes crêpes et le cidre (surtout le breton ;-)),
- Jérôme pour nous avoir fait découvrir ton superbe terrain de jeu, les recos effectuées ensemble et le concert privé vraiment tip-top, sans oublier le St-mont !
- Christian pour l'excellentissime jambon de la black-mountain,
- David pour le Gaillac qui n'a pas fait un pli,
- François K pour nous avoir embaumé tout le WE de tes délicieux fromages,
- Christophe pour nous avoir embaumé tout le WE (nan je déconne) mais pour tes pâtes excellentes et le rouge,
- Roland et Laurence pour votre charcutaille et petits vins blancs sympathiques,
- Gérard pour les "1ères grives" et la reco effectuée ensemble,
- Jérôme (jto) pour les agappes et bananes qui nous furent utiles pour retrouver quelques forces,
- François (fonf) pour le nectar de gascogne, le vin et l'affiche : ça a du t'occuper un moment ;-),
- Florent pour la belge blonde,
- Jean-François pour les soft drinks (il en faut aussi ;-)) et les tortillas,
- Sylvain pour le jaune,
- Oliv' pour les olives (spécial anesthésie de la gueule) et le très bon picrate,

- et surtout : Tous ! Pour votre présence, votre convivialité, votre sympathie et la bonne humeur généralisée !


Les sponsors officiels du raid

Les douceurs :
La douceur particulièrement appréciée en fin de rando Le remontant de tous les instants En fin de repas, ça rince les tuyaux Remontant spécial indiens

L'énergie de fond :
Pour les sauces, voir l'indien A compléter façon DegréCelsius

Les carburants :
Les 1ères grives La blonde belge Made in Gaillac, FRANCE !
Le Marseillais pour finir la soirée

La technologie au service de l'action :
Pour éviter de nous perdre pour immortaliser ces grands moments

Les sponsors inidividuels :
Daffy K jfd

 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (187)    Haut de page
Nous entamons le week-ent et le jambon  (1)
Pendant que certains se mettent dans l'ambiance...  (0)
... d'autres triment déjà !  (0)
Atelier pique-nique du lendemain.  (0)
Mise en bouche  (2)
L'air est sec ?  (1)
Apache le roi de la pasta-party s'affaire à sa sauce magique  (2)
Yo !  (1)
Le jambon a déjà bien morflé  (0)
Heu-reux je vous dis !  (0)
Explication en cuisine  (0)
Allez on boit un coup ?  (0)
Et la soirée se poursuit dans une bonne ambiance  (2)
Session street by night in St-Antonin  (0)
Les brumes matinales à l'extérieur...  (0)
et à l'intérieur !  (3)
Mais Rowel n'entend pas rester à couniller  (0)
Et nous partons pour la première rando du week-end  (0)
A la demande de K nous ferons une pause artistique  (0)
Vue du back-stage  (1)
Première montée sur route  (0)
Et rapidement nous entamons un single  (1)
Notre guide est tout sourire  (0)
En cours d'ascension  (0)
En haut : superbe vue  (0)
Le groupe sur fond de gorges d'Aveyron  (0)
Le rocher d'anglars sur la gauche  (0)
Tandis que DegréCelsius ne peut s'empêcher de faire le pitre  (0)
Le groupe du samedi  (2)
Le photographe  (0)
Sont beaux nos bikes hein ?  (0)
Si si j'y tiens, ils sont beaux !  (4)
Et nous repartons sur le causse  (0)
Single bordé de buis  (0)
Daffy  (0)
Rowel  (0)
Apache  (0)
Fonf31  (0)
Heretic  (0)
jfd  (0)
Olivtt  (0)
Papenoo  (0)
Legège  (0)
Flo31  (0)
et je_jto ferme la marche  (0)
La superbe descente vers Brousses  (0)
K à donf  (1)
je_jto un peu moins  (0)
Jeff : prudent !  (0)
Fonf un peu plus bas dans la même descente  (2)
Rowel à son tour...  (1)
Un petit tirage de bourre ?  (4)
Papenoo  (0)
XIII et son stump  (3)
Et hop facile la marche ! Quelle marche ?  (5)
L'aveyron  (0)
Dans Cazals au premier passage  (0)
Single magique à flancs de falaise  (2)
fonf ouvre la marche  (0)
XIII  (2)
Oliv'  (0)
Rowel  (0)
Heretic  (0)
Papenoo  (0)
je_jto  (0)
Gégé  (0)
jfd  (0)
DegréCel  (0)
Flo paisible  (0)
K mouflage  (0)
Papenoo, fin de single ludique  (0)
Rowel  (0)
XIII  (0)
Kilau  (0)
Flo en termine à son tour  (0)
Et Legège également  (0)
Aaahhh, la pause pique-nique, avec vue sur Cazals siouplait !  (2)
Quoi faut déjà repartir ?  (0)
Descente sur Cazals : Heretic  (3)
Legège à donf  (0)
Apache joue de la pompe avec K !!  (2)
La passerelle a été réparée : c'est une première !  (0)
Fin de la grimpette du champ de tir  (2)
Même pas mal  (1)
Sourire pour la photo  (6)
Heu pas mieux !  (0)
Vue sur le cirque de Bône  (3)
On est pas bien là, à la fraîche ?  (3)
Magnifique région !  (3)
Au fond St-Antonin  (0)
La 7ème compagnie  (0)
Mais qu'est-ce qu'il y a là ?  (1)
Une marche !  (0)
Y a du gaz là, dessous !  (0)
La dernière et superbe descente de ce samedi : Rowel à l'attaque  (0)
Apache, pas mal !  (0)
Fonf, tranquille  (0)
XIII, ça passe aussi  (0)
Heretic... merde il manque un truc !  (0)
Papenoo, ça passe !  (0)
Francis, c'est passé ? joli !  (0)
Jfd, ou quand la prudence l'emporte sur la fougue  (0)
De retour à St-Antonin  (0)
Les plus vaillants se font la côte qui mène à Nibousou  (1)
Daffy, un instant de déconcentration et c'est le drame !  (0)
Laurence nous rejoint  (0)
Tandis que l'ambiance monte doucement  (1)
Remise de l'affiche LPIVTT  (0)
Affichée chez moi ! merci les copains ;-)  (0)
Les spectateurs apprécient la séance diapo !  (0)
Place aux choses sérieuses.  (0)
Daffy a repris des couleurs  (0)
Sont pas mignons ces deux là ?  (0)
Les estomacs sont pleins : le concert peut commencer  (0)
Jérôme, aussi bon au manche qu'au cintre  (2)
Y a d'la pomme, non ?  (3)
Décontrasté....  (0)
Fameux ton armagnac !  (0)
L'indien sans son plumage  (0)
Laurence apprécie le spectacle  (0)
Jérôme aussi  (0)
On a aussi bu de l'eau  (0)
Le concert bat son plein !  (0)
Ah ouais, quand même !!!  (0)
Notre gîte au petit matin (10h15)  (2)
Prêts ? On va y aller et toujours pas de Woody !!  (1)
Echauffement à la K (mikaze)  (2)
Une première pause forcée !  (0)
6 bars n'y suffisent pas à éviter la crevaison !  (4)
Notre guide, toujours de bonne humeur  (1)
certains gobent les mouches  (0)
Les sentiers superbes se succèdent  (0)
K  (0)
Tunnel végétal...  (0)
Daffy  (0)
Apache  (0)
Non ce n'est pas une nocturne ! La végétation est tellement dense...  (0)
Daffy  (0)
Fonf  (1)
Degrécel  (0)
jfd  (0)
olivtt  (0)
papenoo  (0)
je_jto  (0)
flo31  (0)
Rowel  (0)
Laurence  (0)
Nous émergeons de la verdure pour retrouver la grisaille  (0)
Petit passage à flancs de falaise  (0)
Sourires !  (0)
Jeff  (0)
Olivtt  (0)
Heretic, ça monte ?  (0)
DegréCel  (0)
Jérôme  (0)
Et last but not least : papenoo  (0)
Salon avec vue  (2)
K semble avoir pris un tacle ! En réalité juste une petite écorchure...  (6)
Sur les causses  (0)
Petit passage un poil technique  (2)
Ca passe  (0)
Sans problème  (0)
XIII  (0)
Ca file la banane  (0)
Heretic power !  (0)
Rowel au taquet  (0)
K idem  (0)
Superbe descente et voilà le soleil !  (0)
Le final avant le pique-nique  (2)
Laurence  (0)
Pause !  (0)
Le pique-nique est en balcon sur l'église de St-Symphorien  (0)
Une ultime photo de groupe  (0)
La dernière descente du week-end  (0)
Fonf s'y jette corps et âme !  (1)
Apache dans une farandole de feuilles  (2)
XIII lâche les freins  (5)
Daffy à l'arrache  (5)
Papenoo plus smooth  (0)
Legège façon motard  (0)
Oliv l'oeil rivé sur la fin de la courbe  (0)
Je_jto plus cool  (0)
Flo : prudent  (0)
Heretic : prudent, cool et paisible :-)  (0)
Fonf le F16  (0)
Legège toujours aussi photogénique  (4)
Dernier single et fin du WE !  (1)
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 XIII
 Le 27/12/2006 à 11h06.
arf, sans moi non plus pour le 1/01 ... je serai entre 4 et 5 gr./l. de sang normalement ;-) ... en janvier, c'est slick and canal !
 
 Le 16/12/2006 à 14h03.
Très sympatique reportage... merci poru la balade virtuelle !
 Daffy
 Le 12/12/2006 à 09h49.
Sans moi pour le 1er janvier! Je joue jusqu'à 4h du mat', couché à 6/7h... ;-)
 FONF31
 Le 11/12/2006 à 21h14.
XIII à dit qu'il ne reroulerais quand 2007, alors RDV le 01/01/2007 sur place, jaunite ou pas...
l'an passé on s'était parié ça avec un pote, et à 10h on était sur nos planches en train de naviguer à Leucate par un bon 5°.Inutile de vous dire qu'il n'y avait pas foule et que les premiers aller-retours furent vaseux, mon colègue a d'ailleurs nourrit les huitres!!!
 Heretic
 Le 11/12/2006 à 13h10.
On y retourne quand vous voulez... Trop chouette ce spot !
 Daffy
 Le 08/12/2006 à 23h59.
Moi très content! Super CR Laurent, c'est un sacré taff, bravo!!! On y retourne? ;-)
 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact