Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (9) - Connectés (1) ]
 
Montagne noire : Revel - Sorèze - Cammazes
 
Par Heretic, le 01/07/2007.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 5404 fois.
 
 
 
Distance : 49 kms
Dénivelé : 1350 m+
Vit. moyenne : 11 km/h
Tps total : 06:00:00
Tps roulage : 04:36:00
Participants : Heretic, legege, MIT81, olivtt, riquet81 .
 
Niveau :    Sportif
 
Physique :
Technique :
Paysages :
Fun :
  Moyennes sur 4 note(s).
 
 
- Aperçus - Traces -
 
 
 
Fichiers disponibles :
- Fichier trace REELLE :  Charger ce fichier     Situer sur VTTrack
 
 
- Compte-rendu -
 
 
Après une superbe rando la semaine passée sur les pentes nord-ouest de la montagne noire, nos amis de Revel nous ont concocté un nouveau parcours plus à l'ouest avec encore un lot de singles et de descentes magiques, qui tendent à confirmer que le spot est un pur bonheur de Vttiste !
Mit81 et Riquet aux manettes, nous démarrons de Revel par un peu de bitume, jusqu'à rejoindre et traverser Sorèze : impeccable échauffement ! Puis les hostilités débutent par une remontée de plusieurs kilomètres, sur une piste relativement confortable et roulante. La pente et la chaleur moîte de ce petit matin nous font rapidement tremper les maillots. L'épisode ascensionnel dure une bonne heure et lorsque le sommet est atteint, vers la Métairie Haute, le soulagement certain.
Nous quittons une large piste pour dégringoler dans la sombre forêt sur la droite dans un sentier à peine visible, taillé pour l'occasion il y a peu par nos guides locaux ! Superbe, tout en ondulation et passages techniques, l'épisode réjouit tout le monde, un petit gué annonce le début d'un passage très fracassant avec de grosses roches à franchir soit à pieds, soit en trialisant un max...
Génial, nous poursuivons par une grosse descente, perpendiculaire à la pente, glisse garantie. Un ou deux jolis creux puis du tortillard entre souches et sapins : c'est tout bon et on s'en donne à coeur joie, mais déjà c'est fini !? La suite est un superbe single descendant gâché par des coupes d'arbres sauvages qui rendent le début piétonnier, mais le final se fait sur le bike, pour notre plus grand bonheur ! Et voilà, après une première session de descente bien réjouissante, il faut remonter vers Pistre, cette fois par la piste que nous avions lâchement esquivé le WE dernier... Ca se monte gentiment, nous passons Pistre, un petit coucou à quelques techno-paradeurs et voici le premier clou du jour : la descente du cimetière ! Pour l'avoir faite une semaine plus tôt, je sais que le bonheur n'en sera que plus grand :-)
D'abord le single est étroit, bordé de buis et résineux, tortillant, ondulant, superbe vue sur Sorèze, puis plus pentu, un poil plus large pour finalement s'incliner plus sérieusement avec maintenant quelques passages plus techniques, de petites marches, un ou deux virages relevés. Tout le monde descend bon train. Plus caillouteux sur le bas, mais paradoxalement plus rapide, éclate garantie, avec deux, trois passages à négocier plus prudemment. Une valeur sûre que cette descente : magnifique !
Cimetière en vue, il va nous falloir remonter sur les hauts de Sorèze, le prochain objectif étant Berniquaut. Gros pourcentage sur quelques dizaines de mètres puis la montée se calme alternant sous-bois et trouées jusqu'à atteindre une belle prairie aux hautes herbes... Pompe à énergie, rendement minable, nous quittons tant bien que mal la pampa, pour retrouver un single surplombant Sorèze, au pourcentage certain ! Mais c'est superbe et un court portage nous amène sur le final de cette ascension difficile : nous sommes récompensés par des panoramas de toute beauté.
Nous roulons sur une crête au profil toujours ascendant, jusqu'à enfin basculer vers les ruines de la Tour de Roquefort. Nous ferons une pause déjeuner en pleine verdure avant de rouler sur le superbe sentier qui longe les ruines. Cette fois encore, nous sommes gâtés par nos guides qui nous font découvrir de superbes coins. Nous descendons jusqu'au ruisseau en fond de vallée après une régalade de singles dévalés rapidement (je passe sur un étrange coup-de-cul bien ardu en plein milieu de ce caviar de descente).
La suite est moins drôle : rude remontée jusqu'aux Cammazes par une petite route suivie d'un chemin longeant la rigole. Point eau aux Cammazes, puis poursuite du périple par une montée sur piste, puis en sentier, suivie d'une descente joueuse : gros virages, relances, de quoi se faire plaisir. Riquet tentera bien de me faire un intérieur : perdu ! Comment ça on a pas le droit de mettre les mains ? Bref, grosse poilade dans cette nouvelle superbe descente. ;-)
Une difficile remontée en poussage plus loin, nous enchaînons en forêt toujours sur du single avec quelques descentes / coups-de-cul tandis que les jambes commencent à piquer sérieusement. Heureusement le bassin de St-Ferréol est à portée de manivelles, et nous rejoindrons ses rives par une descente bien longue, en single joueur, entrecoupé d'une partie de portage, la faute aux bûcherons : quelle fâcheuse tendance que de balancer les coupes sur les chemins ! Bref, ça descend, c'est rigolo, un passage plus pentu se prend le cul sur la roue AR et cède la place à un single bien rock'n roll qui a vite fait de nous ramener au bord du bassin.
Bassin que nous longeons par son flanc est sur un magnifique petit sentier, montant, descendant, montant, descendant : joueur quoi ! Le temps d'une bonne frayeur pour le psychoteur d'ornières que je suis, et nous rentrons sur Revel par le sentier dit de Roger...
C'aurait été dommage de ne pas l'emprunter : c'est que du bonheur, 100% mono-trace à base de coups de nez, de descentes, de virages serrés, le tout sur du calcaire ! Il faut jouer de la relance, mais ce final est magnifique, et c'est les bras lacérés par les ronces voraces du cru que nous regagnons le parking.
L'ami Mit81 nous a réservé un acceuil quatre étoiles : une petite mousse bien fraîche accompagnée d'un délicieux gâteau fabriqué par femme et enfants, le tout en terrasse avec vue sur ce formidable terrain de jeu qu'est la montagne noire !
De tout coeur merci à nos deux guides et à l'accueil qu'ils nous ont réservé pour cette superbe journée.
Je sens que je ne vais pas tarder à revenir faire le boulet moi ;-)

Toutes les tofs de cette sortie en réso maxi sur le site d'olivtt.
 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (32)    Haut de page
Riquet, l'air réjouit ! Faut dire : superbe sentier taillé à la hâche !  (0)
Un passage caillouteux  (0)
Riquet à l'oeuvre  (0)
Oliv lâche les freins  (0)
Riquet  (0)
Bien négocier le virolo derrière la souche  (0)
Trop bon !  (0)
Un de nos 2 guides dans son jardin  (0)
Le Gégé sur sa citrouille canadienne ;-)  (0)
Fin du premier épisode !  (0)
Et début de la monstrueuse descente du cimetière...  (1)
Le début est sympa : tortillard et étroit  (0)
Notre second guide : Mit81  (0)
Et son pote lui emboîte la roue  (0)
Un peu plus bas : tout aussi sympa !  (0)
Vraiment top cette descente  (0)
Franchement l'éclate...  (3)
Joli tortillade, non ?  (0)
Moins drôle mais superbe : la montée vers Berniquaut : Sorèze en bas.  (0)
Nous profitons du point de vue  (0)
Joli trou   (0)
En bas des ruines de la Tour de Roquefort  (1)
Riquet en termine de ce joli sentier  (1)
Gégé s'apprête à sauter les 3 marches du pont  (1)
Olive dans la verdure  (0)
Riquet  (0)
Mit  (0)
La rigole s'engouffre dans ce tunnel sur plusieurs dizaines de mètres  (0)
Etonnant cet édifice en pleine nature  (1)
Vas-y Jo ;-)  (0)
Le gardien du sentier de Roger  (0)
Attention : il y a du jus dans le fil, je confirme :-)  (3)
 
pub
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 jazzmatazz
 Le 23/09/2013 à 20h57.

bonjour,

Quelqu' un aurait il refait cette trace récemment,  est elle toujours faisable.

merci

 spire89
 Le 14/09/2009 à 13h38.
ouais, Claude et moi nous nous sommes fait avoir aussi, d'ailleurs faut qu'on y retourne car ça nous a à moitié gâché le plaisir de la rando de finir par la piste...
 Heretic
 Le 14/09/2009 à 08h24.
Dommage car il suffit de contourner la carrière par la droite (beau chemin tout neuf) et l'accès à la descente du cimetière est toujours accessible ;-)
 
 Le 14/09/2009 à 07h55.
Superbe ballade dominicale ! Petite surprise arrivé à pistre: l'accès est cloturé, la carrière grignote, grignote ... J'ai du redescendre par la piste, ce qui ma privé de la descente bien sympa du cimetière. merci LPIVTT et vive le GPS !
 legege
 Le 04/07/2007 à 21h09.
J'ai mis 8 en physique à cause des crampes, car après le pont quand elles ont commencé, je me suis vu mal barré
 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact