Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (13) - Connectés (0) ]
 
Romeufontaine 2014
 
Par j.yves, le 19/01/2014.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : Autres . CR consulté : 2095 fois.
 
 
 
Distance : 33 kms
Dénivelé : 1350 m+
Vit. moyenne : 5 km/h
Tps total : 05:40:00
Tps roulage : 06:10:00
Participants : j.yves, seb .
 
Niveau :    Engagé
 
 
 
- Aperçus - Traces -
 
 
 
Fichiers disponibles :
- Fichier trace REELLE :  Charger ce fichier     Situer sur VTTrack
 
 
- Compte-rendu -
 
 

plani-Cycle est super adapté a la rédaction de CR pour le vélo. Du coup, j'en tente un pour du trail ... why not: plani-Trail!

 

Arrivée à Font Romeu le samedi 12h, les sommets sont déjà blancs, la neige commence à tomber. « Météociel.com » ne c’était pas trompé.

14h, après une micro sieste, on décide avec seb d’aller faire tourner les jambes on prévoit 30 minutes tranquilou, mais en bon bourrins qui se respectent on fait 1h en forçant.

Il neige copieux, on va retirer les dossards, grosse organisation, il faut présenter le matos de sécurité, on retourne à l’appart car bien évidement, on était venu les mains dans les poches.

 

Le matos est prêt, on hésite sur le nombre de couches 2 ? 3 ? chaussures en gore tex, chaussures normales, Yatrax ou pas …

 

On se retrouve à 7h15 (après une courte nuit ponctuée de passages d’insomnie).

 

7h32 le départ est donné au centre du village, direction le roc de la calme, au programme 19km de montée dans la poudreuse.

Les sensations sont bonnes, même si à chaque appui, le pied se dérobe ... & les YATRAX n'aident pas des masse. Ces YATRAX sont en plus de ça ultra lourdes. Ca entame un peu le moral, une grosse dépense d’énergie qui n’est pas transformée en déplacement....

 

Le premier ravito est top (les autre aussi) mais le régime sans gluten me limite dans le choix.

Je demande au gars si le bouillont de légume est fait maison, si y’a que des légumes ?

Réponse : c’est un bouillont cube (seb est pété de rire).

 

Je remplis mon camelback et je met de cette poudre qui a un gout de chewing gum (et qui a le mérite d’être sans gluten).

 

On repart, j’essaye de boire, l’eau n’arrive pas. Cette saleté de poudre s’est aglutinée et bouche le tuyau. Avec l’aide de seb on débouche, on perd 5 min et à cause de moi il ratera la porte horaire.

Je lui rendrais au centuple (je lui déboucherai cent fois son camel back)

 

Arrivé en haut, on attaque droit dans la pente la piste noire. Je souffre.

Et là, après une courte pose au ravito on remonte, une bonne bosse bien raide. Je suit la trace laissée par les pas de mes prédécesseurs, Seb prends un peu d’avance (je ne le rattraperai pas), j’ai un gars devant moi et je n’arrive pas à faire l’effort pour le doubler. Doubler ici c’est avoir de la poudreuse jusqu’au-dessus des genoux.

 

Arrivé en haut il est 11h. la porte horaire est en bas aux Bouillouses, après le barrage à 11h30. Le gars au pointage me dit qu’il me faut 25 min pour descendre, il me faudra 38 min. La descente, et ensuite la traversée jusqu’au barrage sont ultra galère, 50 cm de poudreuse par endroits. J’arrive au ravito bien entamé on est réorientés, on ne fera que 33 km au lieu des 40 km (seulement 80 coureurs ont passé la barrière horaire pour faire le complet).

 

Il faut repartir jusqu’au ravito de « la calme » arrivé au bas du télésiège, on se fait tous la même réflexion, personne a un forfait ? j’échange un forfait contre un gel ? mais non, personne n’échangera, on remonte donc la piste droit dans la pente jusqu’en haut. Les sensations sont excellentes, je double pas mal de monde. Je marche avec un mec déguisé en pingouin, il a une sacré caisse.

 

Arrivé en haut, je me remet à courrir, les sensations sont pas terribles et la démarre 6 km de descente, avec des marches creusées dans la poudre, j’ai une douleur à la jambe droite j’essaye de pas y penser.

Il me faudra 1h pour atteindre la ligne d’arrivée.

 

6h10 | 32,3 km | 1350 de d+

 

3 barres Cacahuète

3 barres Potiron

 

3 barres vanille

1 barre noix

1 barre vanille

 

2 litres de produit chewing gum

1 litre d’eau

 

4 gels gout citron

5 granules d’arnica (placebo)

 

 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (9)    Haut de page
Energie!  (0)
  (0)
  (0)
  (0)
  (0)
  (0)
  (0)
  (2)
  (0)
 
pub
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 lesoldeen
 Le 23/01/2014 à 09h32.

Bravo pour la course.

Ayant troqué le vtt pour les chaussures de trail pour faire le grp l'année dernière, je suis partant pour plani trail.

 CCY9
 Le 21/01/2014 à 21h38.

Bravo j-yves et merci pour le CR car le trail blanc c'est vraiment fun et il mérite bien un petit CR dans plani-cycle en cette saison.

 

En 2006, j'avais fait le parcourt de 18km ( 850m de d+ et 2h36) équivalent sans doute à celui de Lasouque81 en 2014. Effectivement, la descente de la piste noire dans la poudreuse est à faire par contre pour le retour c'est autre chose.

Pourquoi pas la refaire un jour sur le parcourt moyen à 9h.

La Romeufontaine 2015 sera à planifier sur le site même si c'est un trail.

 

 

 

 

 j.yves
 Le 21/01/2014 à 19h07.

@lasouque81 = super ton CR dans le CR!

 PHILIPPE11
 Le 21/01/2014 à 18h48.

Je m'ettais aussi taté pour mettre une trace de trail vu que ça m'arrive, d'en tater un peu depuis quelque temps pour les reco  VTT. En avant pour plani trail. Pour les planif, les groupes homogènes de niveaux c'est pas facile en VTT, mais en trail ce doit être terrible...

 labeu
 Le 21/01/2014 à 15h03.

Bravo à tous les 2, belle perf ! Sur certaines randos, on va pas plus vite en VTT Wink

 lasouque81
 Le 21/01/2014 à 14h56.

J'ai failli la créer l'autre jour la communauté plani-trail... Je pense que ça va le faire!!!

Félicitation pour la course, ce n'était pas gagné...car je l'ai aussi vécu! Je voulais aussi m'aventurer sur le 40 mais au moment de m'inscrire j'ai opté pour le 25... et je ne regrette pas!

En pleine préparation Epic je n'ai pas voulu prendre de repos avant la course, du coup j'ai fait mes 3 séances d'entrainement dans la semaine. Arrivé Samedi vers 13h, repas, retrait des dossards, sieste et en tenu pour le 5 km... 25minutes plus tard je franchi la ligne 10 ème avec de très bonne sensation et l'impression de m'être cramé pour le lendemain.

Le soir je tente un nouveau concept... la reblochon-partie! Puis dodo, et je ne sais toujours pas combien de couches mettre ni lequelle. Je ferais à l'impro le matin en me reveillant. Petit dej à 7h30, 8h je vais tester le terrain et la tenue avec 20 min de reveil musculaire. Je reviens mallonger en attendant le dernier moment pour rejoindre la ligne pour ne pas me cailler!

8h55 j'arrive sur la ligne, je suis au fond, je me faufile et me dis qu'une fois de plus je suis con de partir si loin. 9h le depart est donné, je double ça bouchonne en arrivant sur les singles, je double avec de la poudreuse jusqu'aux genoux...bon on va etre patient et garder du jus pour la deuxième partie. Deux petites descentes avant d'attaquer la montée de la calme (qui calme bien) ou je double un max, un gars me demande si j'ai des raquettes pour courir comme ça! Puis je prends un rythme que je garde jusqu'au ravitos... les appuis sont fuyant, marcher est difficile, courir fait mal mais permet d'avoir de meilleurs appuis...donc je decide de souffir en courant!

Au premier ravito je ratrape en 1h15 de course les derniers du 40 partis 1h30 plus tôt...du coup pour finir la montée ça va être un peu plus dur car il faut doubler en permance dans la poudreuse! Bon en même temps cette année on ne sais pas où est la meilleure trace... Puis vient la descente de la piste noire que j'attendais depuis longtemps! J'avais même levé le pied pour récupérer un peu avant de l'aborder! Et hop je pars droit dans la pente, à bloc avec la grosse banane! Et la je suis comptant d'avoir fait les séances de "circuit training" pour l'Epic... je suis super bien gainé et je peux laisser les jambes s'emballer jusqu'en bas!

Deuxième ravitos, et là les choses vont se gater... pendant que ceux du 40 tourne vers un bon raidar, nous on continue tout droit sur un faux plat avec une neige très instable et profonde... je n'arrive plus à courir, ça m'attaque le moral et je vais rejoindre le barage des bouillouses au ralenti. Puis hop on fait demi tour pour revenir vers la piste noire...La on requitte le parcours du 40, et les signaleurs indique qu'il faut faire gaffe à la porte horaire... mais vous avez vu le monde qu'il y a derrière(il y avait une file inintérompue de coureur dans la montée au dessus du plateau)? Bon on continue...et la neige est encore plus profonde...je reprends un peu de jus après une bonne soupe au ravito, mais ne veux pas trop forcer sachant que l'on doit remonter la noire!

Arrivé dans la noire...je suis content, j'aime quand c'est bien raide...mais je la redoute quand même! Je prends un bon rythme, redouble du monde, retrouve le moral et hop je me hisse au sommet et me permet même de faire le pitre devant le photographe! Et là c'est parti pour les 5-6 derniers km majoritirement descendant! Je relance, j'ai encore un peu de jus même si les sensations sont étranges, me fixe l'objectif de doubler tout les mecs que j'aperçois, je relance encore et hop j'aperçois l'arrivée... un dernier petit effort et me voilà au bout après 25.9km, 1000m de D+ et 3h33 de course (58ème au général).

Un vrai régal cette course...avec les paysages immaculés de neige fraiche :)

 Chips
 Le 21/01/2014 à 13h42.

Sympa le CR et bravo pour ta perf

Et +1 pour Plani-Trail !! Après tout, le trail c'est du VTT sans le V...

 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact