Non connecté
Se connecter Se connecter
[Visiteurs (6) - Connectés (0) ]
 
Saint Michel de Cours (Lot)
 
Par , le 06/05/2007.
 
Vous n'êtes pas inscrit sur Plani-Cycles.
Vous pouvez toutefois consulter les comptes-rendus, mais pour avoir accès à l'ensemble des informations et à tous les outils du site, créez un compte. C'est gratuit et sans engagement...
 
- Statistiques -
 
Genre : VTT . CR consulté : 3582 fois.
 
 
 
Distance : 125 kms
Dénivelé : 4000 m+
Vit. moyenne : 11 km/h
Tps total : 00:00:00
Tps roulage : 00:00:00
Participants : degrécelsius, Flo31, Kilauhea, Laurence, lor31, patatrice, patroc10, piR2, Rowel, ZHARDHAL, olivtt, jpr31, Sherwood .
 
Niveau :    Sportif
 
 
 
- Aperçus - Traces -
 
Fichiers disponibles :
Aucun fichier disponible à ce jour.
 
 
- Compte-rendu -
 
 
Introduction :
Accueil des participants par moi-même et mon père puis, démarrage par une petite visite du gîte pour prendre ses marques et trouver un couchage, et on enchaîne par un petit pique-nique dehors près du puits avant de rentrer dans le vif du sujet.

Une constante des 5 demi-journées, on démarre toujours par une descente et on finit toujours par une montée, Saint Michel de Cours étant à 345 mètres « d’altitude».

Premier jour : le 06/05/2007 Après-Midi
météo : soleil et petit vent frais – 35 Km – D+ : 1000 m Tout le monde frétille !!!!

On démarre donc ce premier jour vers 15 heures seulement pour un après-midi de vrai VTT. Démarrage donc par un single sous tonnelle de buis avant d’attaquer la montée vers Les Bories près de Francoulès très dure en bas et très sauvage puis traversée montante en bord de champ pour redescente par un single très joueur avec quelques bosses naturelles qu’appréciera particulièrement notre ami François (K) et qu’appréciera moins la roue de Jean Pierre (jpr31) pchhhh !! première crevaison. Un petit moment de répit que mettra à profit Laure pour piquer un petit roupillon ! Reprise du single pour une piste plus roulante qui nous amènera à l’église de St Pierre de Liversou. Nous montons ensuite à Labrassalie, puis descente rapide sur une piste et bordure de champ pour atteindre Cantegord et enfin nous reprenons un single très humide avant d’atteindre le petit bout de bitume qui nous permettra de remonter sur Cras. Il nous manque quelqu’un : Laurence ! 2 volontaires se désignent pour remonter et voir ce qu’il en est : deuxième crevaison.
Nous remontons vers Cras mais une petite séance de jardinage dans un relief et une nature hostiles nous permettent de déboucher sur un troupeau de taureaux dont nous quitterons la compagnie au plus vite. DD (Zhardhal) parti en reconnaissance à la boussole quelques minutes plus tôt, nous a faussé compagnie !! Nous le retrouverons peu de temps après grâce au téléphone portable de Roland (Rowel). Quelques hectomètres de goudron pour reprendre le GR 46 puis nous parvenons au morceau de choix de l’après midi, la descente sur Saint Martin de Vers. Un mélange de caillasse et de single permet de redéfinir à Pierre (piR2) la notion de « pierrier », assez différente de celle qu’il avait émise lors de la descente finale des Camins, puis single avec épingles et tout et tout jusqu’en bas. Pour moi ce fut l’occasion d’une séance photos dans le pierrier avec comme récompense un DD plongeant dans la caillasse avec enroulement du vélo autour d’un chêne mais sans dégâts ni corporel ni mécanique (à voir sur photos en zoomant fortement sauf si la censure à œuvré).
Une fois en bas, un peu de chemin roulant pour digérer tout ça et il faut remonter vers l’oppidum de Murcens que nous ne pourrons visiter par manque de temps puis redescente sur Saint Julien passage dans le hameau puis single avec passage à travers un gros arbre tombé à terre et arrivée en surplomb face au château de Gironde que Roland pensait pouvoir toucher tellement il semblait près, puis descente par un tout petit single avant de sortir de nulle part sur le GR. Il ne reste plus qu’à remonter sur Saint Michel encore par un single mais quelle côte pour finir les 30 Km !!!!! Il est déjà 19 heures.
Douche, apéro bien mérité, pâtes et grillades, cabécous et moult catégories de fromages spéciaux K (certains sont abrasifs tant olfactivement que gustativement), sans oublier le pastis local et les multiples boissons amenées par chacun, qui du bordeaux, qui du Cahors, qui du liquide limouxin, qui de la bière, et nous nous coucherons vers Minuit non sans avoir dégusté la figue de 60 ans d’âge planquée au passage des Allemands en 1945 sous le toit du four à pain.
Ah ! j’oubliais un moment émouvant de la soirée la remise du porte clé spécial K, un peu surpris le François !!!

Deuxième jour : le 07/05/2007 au Matin
météo : bruinasse discontinue – 19 Km – D+ : 600 m C’est le jour où Laurence me maudira ! Laure quant à elle dort.

Démarrage le long de l’autoroute puis plongée le cul derrière la roue dans un single très feuillu/terreux qui rejoint à angle droit un deuxième single atterrissant dans des passages délicats sur fond de dalles de pierre brillantes d’humidité et glissantes à souhait. Olivier (Olivtt) nous a rejoint ce matin là et, pour fêter ça, nous gratifie d’un OTB des familles avec craquellement du vernis de la cuisse gauche. C’est là que Laurence m’a maudit : « moi je rentre au gîte, je me fais c…r ici, je suis jamais sur le vélo ! » Une fois les choses dites et la colère évacuée, remontée vers Gironde, redescente en single sympa sous le château, puis chemin roulant et remontée au lieu dit « Le bout de la côte ». Le sourire est revenu sur les lèvres de Laurence, et K nous gratifie d’une séance de photo artistique à l’encontre d’une pauvre croix de pierre. Remontée vers Saint Michel par un beau single un tantinet technique puis retour au gîte pour la salade reconstituante à base de riz et de thon de notre ami DD.

Deuxième jour : le 07/05/2007 Après Midi
météo : bruinasse discontinue – 30 Km – D+ : 940 m Effectif au complet avec départ à l’heure.

Départ en descente, comme d’hab. mais par une troisième voie, au sud cette fois, remontée vers Cours puis redescente par un super single un peu technique, un peu ludique, vers le ruisseau « Le Vers » parallèle à la route Cahors Figeac. Là c’est notre ami Patrice qui pince et toute l’équipe l’attend en bas sur la route, et pour tuer le temps entre 2 voitures François et Laure s’essayent au wheeling. Nous reprenons la piste qui nous mènera à Vers puis nous remonterons moitié sur le vélo moitié à pied sur le Causse de Vers, des dalles de pierre glissantes rendant difficile la progression montante dans la pente. Une fois sur le plateau, singles à gogo, cazelles, avant redescente sur le moulin de Noailhac (photo de groupe sur fond de Lot), super dérapage de K avec contre-braquage, et nous remontons tranquillement vers Saint Michel de Cours à travers une piste entrecoupée de singles en tonnelles de buis. Attaque perfide de Flo31 sur Olivtt, roue hors chemin et gamelle des familles pour olivier, put… 80 kg par terre ça fait un drôle de bruit ! La remontée vers Saint Michel de Cours se fera par un single pris en descente la veille mais extrêmement décapant pour l’organisme en fin de journée. Heureusement il aboutit face au gîte qui se trouve alors à deux pas. Ouf ! rude journée ! mais qui n’empêche pas Laure de produire une brutale accélération quand elle sent l’écurie et peut-être plus ! Nettoyage des vélos, puis la routine, douche, apéro, bourguignon de DD, fromages divers et avariés, rouge, gâteau aux noix apporté par Robin qui nous rejoint, (enfin ! surtout Laure), et un peu de vieille figue pour digérer puis dodo à 23h, les organismes commencent à accuser le coup.
A noter à l’apéro la présence du gourou des sentiers local, Jean Claude Capelle, traceur de sentiers s’il en est, qui connaît la région comme sa poche, et nous gratifiera de sa présence le lendemain matin.

Troisième jour : le 08/05/2007 au matin
météo : bruinasse discontinue – 22 Km – D+ : 740 m Laurence nous abandonne, Robin nous rejoint. Laure a des ailes !!! (d’où l’accélération de la veille)

Départ prévu à 9h mais démarrage effectif à 10h, ça commence à être dur et le temps n’incite pas trop à y aller ! Donc, malgré tout, sous la bénédiction de Jean Claude, nous prenons la direction d’une quatrième descente, non sans avoir traversé son champ de dual perso. Cette traversée ludique est ponctuée d’une crevaison de Jean Claude lui-même, qui par la même occasion s’aperçoit qu’il a oublié son sac au gîte et là 3 volontaires pour aller chercher le sac mais surtout pour refaire le parcours de dual. Descente en single aux petits oignons, un poil technique, assez pour que je prenne une voie plus facile mais tout aussi ludique, et ensuite on enchaîne sur des singles en tonnelle de buis, les mêmes que la veille mais dans l’autre sens, pour aboutir à un longue piste très dure physiquement, mais qui nous mènera à une descente dont une partie très cassante et glissante ne sera passée sur le vélo que par Robin et son RM Slayer. Retour sur la piste en faux plat montant puis coup de cul très vif, à pied pour certains, et ensuite du bonheur en barre dans les singles tracés il y a deux ans à la serpe par Jean Claude pour la St Michéloise (Mode pub on – « c’est le 9 septembre 2007 » - Mode pub off). Là encore descente sur un single de rêve pour retour à la piste qui remonte à St Michel de Cours. Repas reconstituant : salade de lentille en plat de résistance, excellent !

Troisième jour : le 08/05/2007 Après Midi
météo : bruinasse discontinue – environ 19 Km – D+ : 475 m Seuls 3 irréductibles ont osé y revenir : Robin, frais comme gardon, Laure qui a toujours des ailes !!! et le guide local, votre serviteur. Les autres prétexteront le nettoyage du gîte !!!!!

Petite sortie de conclusion avec une cinquième descente en single, encore une, puis une ultime fois les chemins cachés dans le buis, une grosse côte pour rechercher une très belle descente. Nous réfléchissons un brin sur la suite, faisons un point de notre état physique, il n’est pas brillant, concernant Laure et moi-même, Robin étant un extra terrestre qui malgré un vélo lourd survole les montées et les descentes, donc sagement nous décidons de faire la descente puis de retourner au gîte. Je propose à Robin un bonus près du gîte avec une sixième descente très défoncée qui le satisfait pour assouvir sa soif de roulage et de plaisir. Il ne sera pas déçu !

Gîte remis en état, chacun regagne ses pénates de façon échelonnée dans l’après-midi après avoir remercié chaleureusement mon père pour le gîte, les cabécous et les pastis et moi-même pour les parcours. (ce fut un double plaisir pour moi)

Conclusion
Malgré un temps un peu maussade, mais qui ne nous a jamais empêché de rouler, ces 2,5 jours se sont passés dans une ambiance et une convivialité très remarquables, du single, du single, du single et des chemins qui partent de partout et tout le temps. Du technique, de la descente, du roulant pour récupérer, des bonnes grosses côtes, bref un terrain de jeu exceptionnel avec une bonne entente chasseurs, motards, vttistes (pas forcément courant ailleurs), et pas de contraintes de clôtures car tous les chemins empruntés sont communaux, on peut rajouter les petits zanimaux rencontrés par certains : chevreuils, écureuil, lièvre et le tour sera complet. En tout un peu moins de 4000 m de D+ pour 120 à 130 Km de sentiers.

Ce compte-rendu est un mélange de ce que j’ai pu entendre autour de moi et de ce que je pense, mais je suis certainement un peu partisan dans cet exposé car j’aime ce coin de la terre de mes ancêtres et il le mérite.

Merci à tous ceux qui ont participé, c’était excellent pour mon père et moi sur tous les plans imaginez ce que cela pourrait faire avec une météo du tonnerre !

Ah si, au fait, veuillez excuser ma prose et les répétitions du mot « single » !!!

Nota : pour ceux qui sont concernés par le nettoyage du gîte, c’est à dire tous, ce fut parfait.
 
 
- Aperçu des photos -
 Diaporama (62)    Haut de page
Le Gîte du père de Patrick  (0)
en discussion avec Jean Pierre  (0)
Le repas avant le départ  (1)
Le briefing  (1)
Pierre dans les premières tonnelles de buis et de mousse  (0)
suivi de Francis  (0)
puis de Laurence  (0)
Grosse côte dans laquelle Jean Pierre semble se régaler  (0)
suivi du peloton  (0)
regroupement au pied d'un champ  (0)
traversée en bordure en file indienne  (3)
descente en single pour François suivi de DD  (0)
puis de Laurence  (0)
petite fatigue pour Laure en attendant que Jean Pierre répare sa crevaison  (1)
remontée en lisière de champ, très très dur n'est-ce pas Laure ?  (0)
et laurence ??? !!!  (0)
regroupement sur la piste avant la redescente  (0)
fini la redecente, il manque qui ?  (0)
Laurence qui y va de sa petite crevaison  (0)
séance de jardinage, on attend DD qui est parti devant en reco !!!  (0)
nous sortons tout prêt d'un troupeau de taureaux, go, go, go !  (0)
descente d'enfer dans les pierriers avec Pierre, …  (3)
puis Jean Pierre, d'autres suivront avec des fortunes diverses, pas vrai DD ?  (2)
Roland et Laurence en extase devant le château de Gironde  (3)
Flo qui profite d'un nouveau single descendant  (0)
synthèse sur ordi en fin de journée  (0)
barbecue avec Roland à la manœuvre, merci  (0)
repas du soir bien sympa ma foi  (0)
petite touche artistique de l'ami François  (0)
encore un petit single pour Francis avec la banane  (0)
et pour Pierre  (0)
regroupement en bas après une descente près d'un ruisseau   (0)
arrêt à Gironde avant une superbe descente en sigle, eh oui encore !!!  (0)
remontée au lieu dit "le bout de la côte" dur! dur!  (0)
arrêt artistique pour François à la croix de pierre  (0)
départ de Saint Michel le 7 AM, on part vers le sud  (0)
descente en single avant de se diriger vers le village de "Vers" avec Roland  (2)
puis DD sort du tunnel sur la route de Cahors Figeac  (0)
arrêt à Vers  (0)
montée très technique et glissante vers le Causse de Vers pour Laure  (0)
Francis, très concentré  (0)
Patrice en pause regarde Laure galérer  (1)
Puis descente en single sur le moulin de Noailhac, Roland en tête  (0)
Florent un peu crispé  (0)
Olivier tranquille  (0)
et François tout en glisse  (0)
Photo souvenir en surplomb du Lot  (0)
crépissage de notre ami François  (0)
retour par la piste vers Saint Michel avec arrêt pour faire le point  (0)
DD vide les APN dans l'ordi  (0)
François nous fait un ch'tite photo artistique  (1)
bien gagné le bourguignon de DD (Robin nous a rejoint)  (1)
dernier jour, les jambes se font lourdes, pas vrai Patrice ?  (0)
remontée très difficile sur Lagarde (Constans) Laure sourit ???  (0)
descente de ouf sur le mouillé avec Robin au taquet  (0)
Francis sur des œufs  (0)
Arrêt dans un endroit surnaturel  (0)
remontée encore très difficile  (0)
pour Jean Claude Capelle 'le gourou" des chemins du coin  (0)
pour Patrice qui est très cuit !!  (0)
passage monstrueux mouillé avec Robin même pas peur  (0)
et François qui doit se résoudre à poser le pied  (4)
 
Chain Reaction Cycles
 
pub
 
pub
 
 
 
 
 
 
Commentaires et réactions
 
 
 
 jpr31
 Le 23/05/2007 à 10h24.
encore merci Patrick ! pour l'acceuil et les parcours, j'ai juste fait la mise en bouche ... et j'y reviendrai pour découvrir tous ces singles avec grand plaisir... => un lieu fabuleux... vive le Lot !!
 
 
© plani-cycles.fr - Le site des communautés du Cycle - Mentions légales | Conditions d'Utilisation | A propos | Contact